La justice suspend la création de la "garde" biterroise voulue par Robert Ménard

  • A
  • A
La justice suspend la création de la "garde" biterroise voulue par Robert Ménard
@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Depuis son élection à la mairie de Béziers en mars 2014, Robert Ménard a été à l'origine de plusieurs propositions polémiques. 

Le juge des référés du tribunal administratif de Montpellier a "suspendu" mardi l'exécution de la délibération du conseil municipal de Béziers, dans l'Hérault, créant une "garde" controversée.

Un référé reste à examiner. La création de cette "garde" regroupant des volontaires et censée patrouiller dans les rues de Béziers, avait été annoncée par le maire proche du Front national Robert Ménard, le 1er décembre dernier. La préfecture avait déposé deux recours : un référé en urgence pour s'assurer que la décision ne s'applique pas, et dont le résultat a été donné mardi ; l'autre référé demandant l'annulation de la décision municipale doit encore être examiné.

Une milice controversée. Le maire de Béziers, proche du Front national, avait annoncé la prochaine création d'une "garde biterroise", faite de bénévoles qui patrouilleront dans les rues de la ville pendant la durée de l'état d'urgence. "Vous êtes ancien policier, ancien gendarme, ancien militaire, ancien pompier, rejoignez la garde biterroise", proclamait une affiche placardée dans la ville. Depuis son élection à la mairie de Béziers en mars 2014, Robert Ménard a été à l'origine de plusieurs polémiques