Besson défend le débat sur l'identité nationale

  • A
  • A
Besson défend le débat sur l'identité nationale
Partagez sur :

Le ministre de l’Immigration, qui rendra ses conclusions à la fin du mois, a estimé, lundi, que le premier bilan du débat était positif.

Eric Besson a tenté lundi de faire taire les critiques concernant le débat sur l'identité nationale en affirmant que cette initiative n'était pas "focalisée" sur l'islam et l'immigration comme le disent ses détracteurs. Le ministre de l’Immigration s'est défendu lundi d'avoir favorisé des dérives xénophobes, affirmant qu'un premier bilan "très encourageant" démentait "la caricature du défouloir raciste". L'immigration et l'islam représentent moins d'un tiers des 26.000 premières contributions reçues sur le site internet dédié au débat", a poursuivi Eric Besson.

Avec ce débat, l'opposition de gauche et centriste accuse le gouvernement de convoiter une partie des électeurs FN en vue des régionales de mars qui s'annoncent difficiles pour la majorité. Martine Aubry, notamment, s'était inquiétée d'un débat "malsain" réduisant "le problème de l'identité de la France" aux immigrés. S'il s'est refusé à polémiquer, Eric Besson, transfuge du PS, n'en a pas moins cité la dirigeante socialiste pour s'alarmer des "bennes d'ordures à bêtises qu'on a déversées".

Aux réserves exprimées par la majorité, Eric Besson a opposé la pertinence d'un discours qui "raffermit le lien national", pose la question du modèle d'intégration, met en avant "la demande d'exemplarité de la République française" et de renouvellement du pacte républicain.

Les orientations et les propositions issues de ce débat seront soumis à l'arbitrage de Nicolas Sarkozy et de François Fillon avant la fin du mois.

Europe1.fr avec Jérôme Chapuis