Besson annonce des expulsions vers l'Afghanistan

  • A
  • A
Besson annonce des expulsions vers l'Afghanistan
Partagez sur :

L'objectif est, selon le ministre de l’Immigration, d'envoyer "un message de fermeté" aux passeurs.

La France organisera des expulsions de ressortissants afghans interpellés à Calais, a déclaré mercredi Eric Besson. Le ministre de l’Immigration a précisé sur RMC que ces expulsions se feraient "sous réserve qu'un certain nombre de conditions soient remplies".

Une controverse a éclaté mardi après l'annonce, par des associations, d'un projet de "charter" franco-britannique visant à reconduire en Afghanistan des migrants arrêtés dans les deux pays. Le gouvernement français a démenti cette information.

Eric Besson n'a souhaité faire aucun commentaire sur ce vol précis mais il a déclaré qu'il y aurait à l'avenir, conformément au souhait de Nicolas Sarkozy, des "vols groupés et des reconduites forcées à la frontière avec les Britanniques". "Il y en aura sous réserve ( …) que nous puissions être certains que les personnes soient en sécurité quand elles arrivent à Kaboul, et que, deuxièmement, il y ait la possibilité d'une aide à la réinstallation", a-t-il affirmé.

Le ministre de l'Immigration a déclaré par ailleurs "ne pas vouloir jouer au petit jeu" qui consisterait à donner une date pour des retours forcés vers l'Afghanistan. "Il n'y a pas de retours forcés programmés aujourd'hui", a-t-il remarqué.

L'objectif est, selon Eric Besson, d'envoyer "un message de fermeté" aux passeurs. "Oui, la France reconduira à la frontière (des migrants parmi) les 12 nationalités qui sont représentées dans le Calaisis", a-t-il ajouté.

Les associations de défense des immigrés et des droits de l'homme ont protesté devant la reconduite des réfugiés dans un pays en guerre, où les conditions humanitaires et de sécurité ne cessent de se dégrader.