Beschizza : "l’exemple du vécu"

  • A
  • A
Beschizza : "l’exemple du vécu"
@ Europe 1
Partagez sur :

La tête de liste UMP dans le 93 met en avant son vécu pour appuyer son idée de wagon sécurisé.

Bruno Beschizza, policier et tête de liste UMP en Seine Saint-Denis pour les régionales, est revenu mardi sur la polémique qu'il a lui-même lancée en proposant de réserver un wagon aux femmes seules dans les transports. "J’ai utilisé cet exemple pour symboliser toutes les personnes vulnérables : les adolescents, les personnes âgées, et même l’homme de 40 ans qui a peur dans les transports", a assuré le président du syndicat policier Synergie sur Europe 1.

Mais Bruno Beschizza n’a pas pour autant abandonné son idée de wagon sécurisé placé en tête de train. Il faut essayer "de prendre en compte l’expérience des uns et des autres, l’exemple du vécu. Et bien souvent, on se rend compte que les gens ont le réflexe d’aller dans le premier wagon parce que le chauffeur est là, et qu’il représente une présence humaine."

L'interview de Bruno Beschizza sur Europe 1 :

Lundi, la proposition formulée par Bruno Beschizza avait soulevé un tollé à gauche. "C'est un gag !(...) Bruno Beschizza confond le music-hall et la politique", s'est ainsi moqué Claude Bartolone, le président du Conseil général de Seine-Saint-Denis. "Les habitants de l'île de France ont besoin de responsables politiques sérieux et pas forcément d'humoristes." Un peu plus tard, Bruno Beschizza avait rétropédalé via un communiqué, dans lequel il disait tenir " à apporter des précisions : ces rames seront bien sûr ouvertes à tous les voyageurs sans exception".