Besancenot pour une gauche radicale unie

  • A
  • A
Besancenot pour une gauche radicale unie
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Le soutien de Philippe Poutou appelle à la construction d’un bloc à l'extrême gauche.

Invité mercredi matin sur Europe 1, Olivier Besancenot a adressé un message personnel à ses camarades du Front de gauche et de Lutte ouvrière. "Il faut construire une opposition à la gauche du gouvernement que le NPA formule à Jean-Luc Mélenchon et à Nathalie Arthaud. Seront-ils oui ou non prêts à nous rejoindre ?, a interrogé le candidat à la présidentielle du NPA en 2007 et soutien à Philippe Poutou.

"Créer un bloc contre la crise"

"J'espère qu'on se retrouvera dans quelques semaines", a ajouté le facteur de Neuilly, rappelant qu’une offre d’alliance unitaire était en cours. Le 5 décembre, le postier de Neuilly avait posté ce message sur son compte Twitter. "Nous avons rencontré une délégation PG etPCF : offre d'alliance unitaire pour la séquence électorale à venir en toute indépendance du PS".

"Si Nicolas Sarkozy est battu, on aura le PS au pouvoir et une nouvelle mouture de la gauche plurielle", a indiqué le soutien de Philippe Poutou. "On sait ce que cela a donné dans le passé", donc la question, c’est de savoir ce que feront les organisations de la gauche radicales. J’entends Jean-Luc Mélenchon dire "je n’irai pas dans un gouvernement socialiste', c’est une bonne nouvelle", s'est félicité Olivier Besancenot.

Pour Olivier Besancenot, Front de gauche, NPA et Lutte ouvrière doivent se retrouver pour créer "un bloc contre la crise à la gauche d’un futur gouvernement socialiste". "On sera en meilleure posture si le candidat Sarkozy est battu, maintenant, si François Hollande est élu, le compte n’y sera pas, ce sera des changements à la marge sur les questions sociales et environnementales", a conclu le soutien de Philippe Poutou.