Bertrand se voit bien boss des députés UMP

  • A
  • A
Bertrand se voit bien boss des députés UMP
L'ancien ministre du Travail, Xavier Bertrand, a annoncé mardi sa candidature à la présidence du groupe UMP à l'Assemblée nationale.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'ex-ministre du Travail a annoncé sa candidature à la présidence du groupe au palais Bourbon.

Il avait jusqu'à 18 heures pour annoncer sa candidature. Mais Xavier Bertrand n'a pas attendu jusque-là. L'ancien ministre du Travail a officialisé mardi matin sa candidature à la présidence du groupe UMP à l'Assemblée nationale. Il sera opposé à Christian Jacob, l'actuel patron du groupe qui ne compte pas laisser sa place. Hervé Gaymard et Jean Leonetti pourraient également tenter leur chance.

"Il faut du changement pour ce groupe UMP"

"Il y a aujourd'hui une nouvelle donne politique" après la défaite de l'UMP aux législatives et il faut désormais incarner "une opposition combative, résolue, qui sache aussi prendre en compte l'intérêt général", a avancé Xavier Bertrand, pour justifier sa candidature. "Je pense qu'il faut qu'il y ait aussi un changement pour ce groupe UMP (...) Il faudra aussi donner toute sa place à chacun des députés, qu'il soit expérimenté ou qu'il soit nouveau. C'est un challenge qui me passionne, c'est un nouveau défi", a ajouté le député de l'Aisne, réélu de justesse dimanche, qui bénéficie du soutien de François Fillon.

Face à lui, l'actuel président du groupe UMP, Christian Jacob, brigue un nouveau mandat. Il peut compter sur le soutien du patron de l'UMP, Jean-François Copé, mais aussi des anciens ministres François Baroin ou encore Luc Chatel. "Je pense que Christian Jacob est l'homme de la situation. Il a des qualités indispensables. Il est solide chaleureux, loyal, combatif dans la tourmente et il écoute les autres", a soutenu Jean-François Copé mardi matin sur Europe 1.

"Christian Jacob est l'homme de la situation" :

Verdict mercredi matin

Dès dimanche soir, chaque camp a fait les comptes. Jean-François Copé a mobilisé le réseau de députés et estime que le rapport de force est largement favorable à Christian Jacob. Mais Xavier Bertrand est persuadé que la partie est "jouable". Le bras de fer aura lieu mercredi matin vers 11 heures.