Bernard Cazeneuve remplace Manuel Valls au poste de Premier ministre

  • A
  • A
Bernard Cazeneuve remplace Manuel Valls au poste de Premier ministre
Bernard Cazeneuve est le nouveau Premier ministre.@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

L'Elysée vient d'annoncer la nomination de Bernard Cazeneuve au poste de Premier ministre après la démission de Manuel Valls.

C'est officiel : le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a été nommé Premier ministre, après la démission de Manuel Valls, annonce l'Elysée mardi vers 9h15.

Cazeneuve reçu par Hollande. Quelques instants après le départ de Manuel Valls de l'Elysée et immédiatement après l'annonce de sa nomination, Bernard Cazeneuve, 53 ans, est arrivé au palais présidentiel pour y être reçu à son tour par François Hollande. Le nouveau gouvernement doit être nommé dans la matinée, selon l'entourage du chef de l'Etat.

Crédible sur les questions de sécurité. Selon un proche du président, "le choix de Bernard Cazeneuve est celui d'une personnalité qui a une grande expérience d'élu local et national et de l'Etat puisqu'il a exercé plusieurs fonctions ministérielles depuis 2012". "C'est aussi le choix d'un Premier ministre qui connaît très bien les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme qui sont les priorités de l'exécutif", a-t-on fait valoir de même source. Bernard Cazeneuve, assure-t-on encore, "saura travailler avec l'ensemble de la majorité parlementaire et entretient une grande relation de confiance avec le président de la République, forgée avec l'expérience des terribles attentats de 2015".

Un fidèle parmi les fidèles. Maire de Cherbourg de 2001 à 2012, député de la Manche de 2007 à 2012, ex-soutien de Laurent Fabius devenu porte-parole du candidat François Hollande en 2012, Bernard Cazeneuve est l'un des rares ministres à être resté au gouvernement sans interruption depuis lors, d'abord ministre délégué aux Affaires européennes, puis comme ministre délégué au Budget après la démission de Jérôme Cahuzac en 2013 puis ministre de l'Intérieur à partir d'avril 2014. A cette fonction, il a notamment eu à gérer la vague terroriste en France avec notamment la tuerie de Charlie-Hebdo en janvier 2015, les attentats de Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015 mais également l'attentat du 14 juillet dernier à Nice.