Benoît Hamon va manifester avec Jean-Luc Mélenchon

  • A
  • A
Benoît Hamon va manifester avec Jean-Luc Mélenchon
Benoît Hamon va manifester aux côtés des Insoumis le 23 septembre contre la réforme du Code du travail.@ Sipa
Partagez sur :

Benoît Hamon sera présent à la manifestation du 23 septembre lancée par Jean-Luc Mélenchon et les Insoumis contre la réforme du Code du travail.

C’est un signal fort. Après avoir quitté le Parti socialiste pour lancer son propre mouvement, le "Mouvement du 1er juillet", Benoît Hamon a fait un pas vers Jean-Luc Mélenchon en vue des manifestations contre la réforme du Code du travail prévues pour cette rentrée. L'ancien candidat socialiste a en effet annoncé qu'il serait à la fois présent à la manifestation de la CGT le 12 septembre, mais aussi à celle organisée par les Insoumis le 23 à Paris. Un geste à contre-courant des épisodes de ces derniers mois où les deux hommes n'étaient pas parvenus à trouver un accord en vue de l'élection présidentielle.

"Je veux l'unité"

"Je pense qu'il faut dialoguer avec la France Insoumise même si je ne partage pas sa stratégie", a estimé Benoît Hamon jeudi sur Europe 1. Malgré son ralliement à la manifestation de Jean-Luc Mélenchon et des siens, l'ancien socialiste a tout de même critiqué ces deux manifestations distinctes entre CGT et Insoumis qui se soulèvent pourtant contre une même cause. "Je veux l'unité. Je trouve que c'est ridicule quand les mots d'ordres sont les mêmes de ne pas se retrouver sur les mêmes combats. J'espère qu'après le 23, il y aura un autre rendez-vous social et qu'à ce moment-là on retrouvera des syndicats et des forces politiques", a souhaité Benoît Hamon.

Benoît Hamon revendique "des dizaines de milliers" de militants pour son nouveau mouvement

Plus de deux mois après la création de son "Mouvement du 1er juillet", l'ancien député PS revendique sur Europe 1 déjà "des dizaines de milliers d'adhérents." "Mon problème, ce n'est pas d'occuper un espace entre Macron et Mélenchon mais d'ouvrir des processus politique", a-t-il expliqué. Un bilan à mettre en perspective tout de même : les adhésions au Mouvement du 1er juillet se font gratuitement et directement en ligne. Ce qui n'est pas sans rappeler un certain Emmanuel Macron avec son mouvement En Marche et ses plus de 380.000 adhérents revendiqués.