Bayrou recadre ses troupes avant les régionales

  • A
  • A
Bayrou recadre ses troupes avant les régionales
Partagez sur :

Le président du MoDem a rappelé jeudi qu’il était hors de question de faire alliance avec le PS au premier tour.

"Il n'y a plus d'ambiguïté". François Bayrou s’est rendu à Angoulême, en Poitou-Charentes, la région de Ségolène Royal, pour marteler son message : il est hors de question pour le MoDem de faire alliance avec le Parti socialiste au premier tour des régionales le 14 mars prochain.

Dans la salle, réunis en assemblée générale, ne se trouvaient que des militants d’accord pour suivre cette ligne. Et pour cause : les responsables centristes locaux les plus réfractaires avaient préféré ne pas se déplacer pour la venue de François Bayrou.

"Nous aurons une liste autonome dans toutes les régions françaises, sans exception", a assuré le président du MoDem. Avant de mettre en garde ceux qui dérogeraient à cette consigne : "Il n’y a pas de mouvement politique qui ne fasse pas respecter un minimum de discipline en son sein. S’il n’y a pas de discipline, c’est un bazar". Une menace d’exclusion à peine voilée.

Elle concerne notamment Alexis Blanc, le président du Modem de Charente-Maritime, absent jeudi soir. "C’est bien beau de dire ‘on est des centristes, on est fiers d’être des centristes, on va partir au premier tour’. Si derrière, c’est pour se ramasser parce que les conditions ne sont pas réunies pour faire un score honorable… Sans élu, on ne pèse pas", a-t-il prévenu au micro d’Europe 1.

En échange d’une alliance dès le premier tour, Ségolène Royal a proposé aux responsables centristes cinq places éligibles sur sa liste pour les régionales. Les militants MoDem de Charente-Maritime feront connaître leur opinion sur la stratégie à suivre le 16 janvier prochain.