Bayrou dénonce les règles électorales qui empêchent "une majorité réformiste"

  • A
  • A
Bayrou dénonce les règles électorales qui empêchent "une majorité réformiste"
@ AFP
Partagez sur :

François Bayrou imagine une majorité regroupant Manuel Valls et Alain Juppé, mais regrette que les institutions ne le permettent pas. 

Le président du MoDem François Bayrou, a affirmé jeudi qu'il n'existait "qu'une majorité possible", à savoir une "majorité réformiste centrale" pouvant aller de Manuel Valls à Alain Juppé mais que les "institutions" et les "règles électorales" ne la permettaient pas.

Fonder une grande majorité "réformiste". "Pour moi, il n'y a qu'une majorité possible aujourd'hui en France, cette majorité, c'est une grande majorité réformiste centrale", a expliqué François Bayrou au micro de France Culture. "C'est la seule majorité disponible possible, si on voulait la faire, mais on a des institutions et des règles électorales qui s'y opposent", a-t-il regretté. "Un certain nombre de choses que Valls dit sont compatibles avec un certain nombre de choses que je pense ou que Alain Juppé pense", a expliqué celui qui a indiqué qu'il était prêt à aider Alain Juppé dans son entreprise présidentielle.

La faiblesse du centre ? "Sa division". "Je pense qu'il y a une famille du centre qui a son identité propre, son projet, son programme, qui peut s'allier avec d'autres, à condition qu'on soit dans la reconnaissance et le respect de ce projet et de cette vision du monde", a-t-il précisé excluant une "union nationale" synonyme d'ouverture aux "extrêmes" selon lui. Il a aussi regretté que le centre soit divisé. "C'est d'ailleurs sa faiblesse", a-t-il reconnu avant d'ajouter que "les Français" le "voient comme le représentant le plus constant" du centre.