Bartolone : "La retraite à 60 ans est un droit"

  • A
  • A
Bartolone : "La retraite à 60 ans est un droit"
Partagez sur :

Le sujet fait débat au sein du PS, depuis la prise de position de Martine Aubry.

"La retraite à 60 ans est un droit, mais vous n'êtes pas pour autant obligé de la prendre à 60 ans", a affirmé mardi Claude Bartolone au micro d' Europe 1. "Ce qui nous préoccupe, nous, c'est le nombre de salariés qui, au moment de la retraite, ne sont plus au travail justement", devenant ainsi des "retraités pauvres", a ajouté le président du Conseil général de Seine-Saint-Denis. Interrogé sur la position du Parti socialiste, ce proche de Martine Aubry semble être sur la même longueur d’ondes que la première secrétaire du PS : "60 ans, ça doit être un droit, surtout pour ceux qui font un travail pénible" a ajouté l’ancien ministre.

La réforme des retraites fait l’objet d’un débat au sein du PS depuis dimanche. Pour la première fois, Martine Aubry a semblé renoncer au dogme de la retraite à 60 ans. "Je pense qu'on doit aller, qu'on va aller très certainement vers 61 ou 62 ans" avait indiqué dimanche la première secrétaire, mais "à condition qu'on traite le problème de la pénibilité et le problème de l'activité des seniors".

Des propos minimisés dès le lendemain par Benoît Hamon. Le porte-parole du PS a assuré lundi que son parti restait "attaché" au maintien de l'âge légal de la retraite à 60 ans. Elle a dit (NDLR : Martine Aubry) que c'était un élément du débat" et ce n'est "pas la position du PS que de reculer l'âge du départ à la retraite", a-t-il affirmé.

De son côté, Razzy Hammadi, membre de la direction du PS, a déclaré lundi qu'"une position en faveur de l'allongement de la durée de cotisation dans le cadre de la réforme des retraites n'engage ni le PS et son bureau national, ni ses militants qui n'ont à aucun moment été consultés".