Bartolone, futur président de l'Assemblée

  • A
  • A
Bartolone, futur président de l'Assemblée
@ Maxppp
Partagez sur :

Claude Bartolone est assuré d'être élu mardi au perchoir grâce à la majorité dont dispose le PS.

Ils seront les deux hommes forts à l'Assemblée, côté PS. Claude Bartolone a été désigné jeudi par le groupe socialiste pour être son candidat, mardi prochain au "perchoir", la présidence de l'Assemblée nationale. Bruno Le Roux sera, lui, le patron des députés PS au Palais-Bourbon.

# Bartolone, le candidat PS à l'Assemblée nationale

bartolone
Claude Bartolone, 60 ans, sera le candidat des socialistes à la présidence de l'Assemblée nationale. Le député PS de Seine-Saint-Denis, arrivé très largement en tête à l'issue du premier tour du scrutin organisé au sein du groupe socialiste, a bénéficié du retrait de Jean Glavany, également prétendant au perchoir.

Dans le détail, Claude Bartolone a obtenu 127 voix sur 258 votants, soit trois voix de moins que la majorité absolue, contre 59 à Jean Glavany, 50 à Elisabeth Guigou et 22 à Daniel Vaillant. Il est assuré d'être élu mardi prochain au perchoir grâce à la majorité dont dispose le PS dans l'hémicycle. "Dès que Jean Glavany a annoncé sa volonté de ne pas se présenter pour le deuxième tour, nous sommes les uns et les autres tombés dans les bras des uns et des autres", a confié Claude Bartolone en sortant de la réunion.

# Le Roux, le patron des députés PS

BRUNO LE ROUX

© MAXPPP

Bruno Le Roux, 47 ans, a été élu jeudi à la tête du groupe PS de l'Assemblée nationale. Ce très proche de François Hollande, réélu député de Seine-Saint-Denis, succède ainsi à Jean-Marc Ayrault. "Le style Hollande, celui de la modestie et du sérieux, doit être contagieux", a déclaré le lieutenant du président. Bruno le Roux a expliqué que "sa fidélité" et "sa loyauté" au président de la République n'étaient "pas un empêchement", au contraire, à jouer son rôle de président de groupe. Il aussi assuré que la présidence serait "collégiale" et "disponible" et "respectueuse de la diversité des sensibilités".