Banderole : Bartolone porte plainte

  • A
  • A
Banderole : Bartolone porte plainte
@ MAXPPP
Partagez sur :

"Des trublions ont voulu gâcher la fête" du vote sur le mariage gay, a déploré le président de l'Assemblée nationale.

L'INFO. Claude Bartolone s'est dit mardi "heureux" après l'adoption du projet de loi autorisant le mariage homosexuel. Mais la lutte fut âpre jusqu'au bout à cause de "trublions", précise le président de l'Assemblée nationale, qui ont voulu faire "retarder le vote" et contre lesquels il a annoncé porter plainte.

Que s'est-il passé ? Deux opposants au texte ont tenté, depuis les tribunes du public, de déployer une banderole blanche réclamant un référendum, avant d'être énergiquement évacués par des agents de l'Assemblée. L'un d'entre eux a été placé en garde à vue. "Sortez-moi ces excités, les ennemis de la démocratie n'ont rien à faire ici !", avait lancé Claude Bartolone.

"Malheureusement, quelques parlementaires ont donné des cartons d'invitations, ont voulu essayer de retarder le vote, mais, malgré ce genre de comportement, le dernier mot est revenu à l'Assemblée nationale", a-t-il déploré un peu plus tard à l'issue du vote.

"Un agent blessé". Le président de l'Assemblée nationale ne compte pas s'arrêter là. Claude Bartolone a précisé sur i-Télé avoir porté plainte. "J'ai porté plainte parce qu'il y a un agent qui a été blessé dans cette bousculade, je n'ai pas encore de nouvelle définitive de son état physique. J'ai porté plainte parce qu'il n'y a pas de place pour les ennemis de la démocratie au sein de hémicycle, au sein de l'Assemblée nationale, donc je veux que ces actes-là soient sanctionnés", a déclaré le président de l'Assemblée nationale.

Quelle est la règle pour être à l'Assemblée ? Le public peut assister à une séance de l'Assemblée à l'invitation d'un député. Frigide Barjot, l'égérie de La Manif pour tous, assistait elle-même au débat et au vote, depuis la tribune du public.