Ayrault veut imposer son "la"

  • A
  • A
Ayrault veut imposer son "la"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans un entretien à La Dépêche du Midi, il regrette que certains ministres jouent "leur partition".

Sa cote de popularité est en chute libre, son manque d'autorité raillé de toutes parts. Dans une interview parue mardi dans La Dépêche du Midi, Jean-Marc Ayrault remet les points sur les i et demande, une fois de plus, à ses ministres de jouer collectif.

Ayrault, "chef d'orchestre d'une équipe"

Pour mieux faire passer le message, le Premier ministre, amateur de classique, n'hésite pas à filer la métaphore musicale. Après s'être défini comme le "chef  d'orchestre d'une équipe" constituée de "plusieurs musiciens", Jean-Marc Ayrault explique une nouvelle fois les règles du jeu aux membres de son gouvernement.

>>> Les recadrages d’Ayrault, de Peillon à Peillon

"Tout cela doit fonctionner ensemble avec un seul but : remettre la France sur les rails", rappelle-t-il. Mais "certains musiciens jouent souvent leur propre partition au risque de saper l’autorité du chef d'orchestre", regrette-t-il, imputant cette tendance au fait que la gauche a été longtemps dans l'opposition.

"Je pense que cela est en train de se calmer", rassure-t-il, pourtant. Jean-Marc Ayrault deviendrait-il adepte de la méthode Coué ? Depuis le début du quinquennat, les couacs se sont en effet multipliés. Et le chef du gouvernement a dû sévir plus d'une fois à l'encontre de certains de ses ministres, la palme du couac revenant au ministre de l'Education, Vincent Peillon.

"Au gouvernement, il n'y a qu'une seule partition"

hpoto gouvernement ayrault 1 REUTERS 930620

© REUTERS

Et le Premier ministre au milieu de tout ça ? "Matignon, ce n’est pas l’enfer contrairement à ce que l’on dit", redit Jean-Marc Ayrault. "Mais c’est lourd, exigeant et passionnant", poursuit-il

Et d'insister : "les Français n’apprécient pas quand tel ou tel musicien de l’orchestre se laisse aller à jouer de fausses notes. Qu’il y ait des sensibilités différentes, c'est normal. Mais quand on est au gouvernement, il n’y a qu’une seule partition, celle du gouvernement", rappelle Jean-Marc Ayrault. Cette nouvelle mise en garde suffira-t-elle ? Selon le Nouvel Observateur, Jean-Marc Ayrault aurait récemment décidé de réunir ses ministres par petits groupes à Matignon afin d'instaurer une meilleure communication de l'action gouvernementale. Une arme anti-couac ?

>>> Hollande va marquer sa confiance en Ayrault