Invité du Grand Rendez-vous Europe 1 / Le Parisien-Aujourd'hui en France / i-Télé dimanche, Jean-Marc Ayrault, conseiller spécial de François Hollande, est revenu sur la polémique concernant l'anniversaire de Julien Dray auquel était invité Dominique Strauss Kahn ainsi que plusieurs responsables socialistes.

"Je n'y étais parce que je n'étais pas invité. Pour moi, s'agissant de Dominique Strauss-Kahn, on est dans le cadre d'une affaire privée qui fait l'objet de procédure judiciaire. Laissons les faire. Moi je n'ai pas du tout envie que l'on pollue la campagne et ça c'est l'initiative de Nicolas Sarkozy de détourner les enjeux de la campagne des Français", a déclaré le président du groupe PS à l'Assemblée nationale. "Ce que je constate, c'est que jamais, depuis qu'une élection présidentielle au suffrage universel existe, nous n'avons connu une telle violence à l'initiative du président sortant qui est prêt à brûler tous les vaisseaux de la France, uniquement pour garder le pouvoir", a-t-il ajouté.

"Ils (les invités de cet anniversaire) se sont éloignés et ils ont bien fait", a assuré le maire de Nantes. "Je suis attaché au principe au droit, de la démocratie, à la présomption d'innocence, au bon déroulement de la justice", a affirmé dimanche Jean-Marc Ayrault.