Ayrault tacle Schröder sur la pauvreté

  • A
  • A
Ayrault tacle Schröder sur la pauvreté
@ Montage reuters maxppp
Partagez sur :

Aux critiques de l'ancien chancelier, le premier ministre rétorque sur "la pauvreté en Allemagne."  

Jean-Marc Ayrault a répondu mardi sur TF1 aux récentes critiques de Gerhard Schröder en relevant que l'ancien chancelier allemand avait "attendu durant son premier mandat", avant de mener des réformes "au bout de quatre ans".

Celui qui a été chancelier de 1998 à 2005 a notamment déclaré le 29 octobre lors d'un colloque que "le plus grand problème réside en Espagne, en Italie, mais aussi, je le dis discrètement, en France".

>> LIRE AUSSI : À Berlin, on s'inquiète sur la France

Interrogé sur les critiques de l'ancien chancelier SPD, le Premier ministre a répondu: "je crois que c'est beaucoup trop dur". "Gerhard Schröder je le connais, je l'ai rencontré plusieurs fois, j'ai discuté avec lui, il a été courageux lorsqu'il a redressé son industrie mais en même temps il a porté atteinte à ce qui faisait partie du modèle social allemand et qui n'est pas toujours populaire", a ajouté Jean-Marc Ayrault.

"Vous savez que la pauvreté a énormément augmenté en Allemagne, même si j'ai beaucoup d'affection pour l'Allemagne", a glissé le Premier ministre, qui se rendra outre-Rhin les 15 et 16 novembre.

"Je constate que Gerhard Schröder a été chancelier d'Allemagne pendant deux mandats: pendant son premier mandat, il a attendu. Il a commencé au bout de quatre ans à engager un certain nombre de réformes", a expliqué le chef du gouvernement. "Moi, c'est au bout de six mois que j'annonce le pacte national pour la compétitivité, la croissance et l'emploi", a-t-il enchaîné.