Ayrault "n'attendra pas 3 ans" pour réformer

  • A
  • A
Ayrault "n'attendra pas 3 ans" pour réformer
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Premier ministre a promis de "grandes réformes structurelles" dans un entretien accordé au JDD.

A deux jours avant son discours de politique générale devant les députés, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, prépare le terrain et estime dans le Journal du Dimanche que "c'est le moment d'engager les grandes réformes structurelles dont la France a besoin" et promet qu'il "n'attendra pas trois ans pour le faire". Et pour cause : il "faudra faire des efforts, des efforts justes et efficaces".

"Mobiliser le pays"

"Nous vivons, dit-il une époque nouvelle, les circonstances ressemblent à la fin des Trente Glorieuses, après le choc pétrolier". "Est-ce que notre pays va amorcer un irréversible déclin ou est-ce qu'il se redresse et se mobilise ?", s'interroge le Premier ministre. Il reconnaît que "la voie est étroite", qu'il faut que le pays "se retrouve autour d'objectifs économiques et sociaux et autour de valeurs". "Je veux remettre la France en mouvement, la France n'est pas fichue, elle a un avenir", affirme-t-il.

Tenant ce qu'il appelle "un langage de vérité", Jean-Marc Ayrault estime que c'est donc "le moment d'engager les grandes réformes structurelles dont la France a besoin". Il faut, à ses yeux, "mobiliser le pays", "réussir la modernisation de l'Etat, qu'il soit plus stratège, plus garant de l'intérêt des citoyens, décentralisateur", et veut "associer les territoires et le Parlement".

Des précisions mardi

Cependant, le Premier ministre ne détaille pas ce que pourraient être ces réformes, gardant la primeur de ses annonces pour l'Assemblée nationale, où il se rend mardi. Il y fera son discours de politique générale et détaillera plusieurs mesures. Mais il le répète, sa "feuille de route c'est le projet de François Hollande (...) précis, travaillé, chiffré". Seule certitude, Jean-Marc Ayrault promet qu'il y aura "moins de lois, mais de bonnes lois".