Ayrault II, c'est quatre nouvelles têtes

  • A
  • A
Ayrault II, c'est quatre nouvelles têtes
@ REUTERS
Partagez sur :

Découvrez ceux qui intègrent le gouvernement après le remaniement ministériel annoncé jeudi.

Au lendemain des législatives, le président François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont remanié jeudi l'équipe gouvernementale en changeant les attributions de certains ministres et en la renforçant de quatre nouveaux membres. Sans surprise, ce nouveau gouvernement n'a pas subi de bouleversements, les 24 des 34 ministres du gouvernement qui briguaient un poste de député ayant décroché une victoire et ainsi rempli la condition posée par Jean-Marc Ayrault pour prolonger leur bail dans son équipe.

Comme dans le gouvernement Ayrault I, la parité est strictement respectée, avec 19 hommes et 19 femmes. Il y a davantage de femmes ministres de plein exercice que dans le précédent gouvernement (11 contre 9), et moins de ministres délégués (8 contre 10).

Font leur entrée comme ministres délégués : Guillaume Garot (PS), Anne-Marie Escoffier (PRG), Thierry Repentin (PS), et Hélène Conway (PS), a annoncé le secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas.

# Les 4 nouveaux ministres

garot 930

© Max PPP

> Guillaume Garot. A 46 ans, le député-maire de Laval en Mayenne est nommé ministre délégué chargé de l'agroalimentaire. Il s'est imposé en 2007 dans le fief de l'ex-ministre UMP François d'Aubert, devenant ainsi le premier député de gauche élu en Mayenne dans un scrutin majoritaire. Il a ensuite ravi à la droite, un an plus tard, la mairie de Laval.

Très proche collaborateur et porte-parole de Ségolène Royal, il a rejoint en novembre 2011 l'équipe de François Hollande pour la campagne présidentielle en tant que représentant de la candidate malheureuse aux primaires. Au Parti socialiste, il occupait les fonctions de secrétaire national au commerce et à l'artisanat.

Fils de l'ancien député européen Georges Garot, cousin de l'ex-ministre centriste Pierre Méhaignerie, le nouveau ministre a adhéré au PS à 19 ans. Il a occupé le poste de directeur de cabinet de Daniel Vaillant à la mairie du 18e arrondissement de Paris et suivi l'élu parisien au ministère de l'Intérieur de 2000 à 2002. Il a rejoint ensuite l'équipe de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris.

conway 930

© Capture

> Hélène Conway. A 51 ans, celle qui avait été élue sénatrice des Français de l'étranger le 25 septembre dernier, a été nommée ministre déléguée chargée des Français de l'étranger. Née en Algérie, elle a vécu 25 ans à l'étranger, notamment en Irlande et au Royaume Uni où elle était professeur d'université et a dirigé un département universitaire. Elle a créé en 1997 à Dublin une section du Parti socialiste.

Au Sénat, elle avait été désignée notamment secrétaire de la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées, membre de la délégation aux droits des femmes, et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, ainsi que présidente du groupe d'amitié France-Canada.

escoffier

© Max PPP

> Anne-Marie Escoffier. A 69 ans, la sénatrice de l'Aveyron, ancienne préfète et membre du Parti radical de gauche a été nommée ministre déléguée chargée de la décentralisation. Née  à Dax dans les Landes, Anne-Marie Escoffier est une haute fonctionnaire de l'administration. En 1982, elle est détachée en qualité d'attaché principal de préfecture pour exercer les fonctions de directeur de préfecture.

En 1989, Anne-Marie Escoffier entre au ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation comme administrateur civil et devient en 1990 sous-directeur de l'action sociale à la direction des personnels, de la formation et de l'action sociale. Anne-Marie Escoffier est préfète de l'Aveyron de mai 1999 à juin 2002, puis de l'Yonne jusqu'en 2008.

repentin 930

© Max PPP

> Thierry Repentin. A 49 ans, le Sénateur PS de Savoie est nommé ministre délégué à la Formation professionnelle et l'Apprentissage.  C'est un spécialiste reconnu de la question du logement et préside le mouvement HLM depuis décembre 2008. Durant la campagne présidentielle de François Hollande, il était responsable du pôle thématique "Habitat, politique de la ville".

# Les changements

Nicole Bricq

© Max PPP

Ce remaniement limité a toutefois permis de réparer quelques erreurs de casting et a vu certains ministres changer d'attribution. Nicole Bricq, jusqu'ici chargé de l'Ecologie, hérite ainsi du portefeuille du Commerce extérieur, non pourvu dans le précédent gouvernement malgré un déficit record atteint en 2011. Nicole Bricq, 65 ans, n'aura passé qu'un peu plus d'un mois à l'Ecologie et au développement durable. Elle était ces derniers jours la cible de critiques d'ONG pour avoir promis une "remise à plat" d'un permis de forage accordé à Shell au large de la Guyane, finalement validé par le gouvernement.
Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres

© Reuters

C'est Delphine Batho, jusqu'ici ministre déléguée à la Justice, qui va lui succéder dans ce ministère. La députée des Deux-Sèvres de 39 ans, étoile montante du PS et proche de Ségolène Royal, s'accommodait très mal de la tutelle de la garde des Sceaux, Christiane Taubira.

Critiquée par certains de ses collègues au gouvernement, la documentariste Yamina Benguigui ne conserve plus que la Francophonie et perd le portefeuille des Français de l'étranger, confié à la sénatrice Hélène Conway.

Benoît Hamon reste ministre délégué mais hérite de la Consommation en plus de l'Economie sociale et solidaire. Le ministre Stéphane Le Foll s'occupera aussi de la Forêt.

Le premier conseil des ministres du nouveau gouvernement aura lieu vendredi à 10heures.