Ayrault, fierté des Nantais

  • A
  • A
Ayrault, fierté des Nantais
@ Maxppp
Partagez sur :

La nomination de l'ancien maire de Nantes à Matignon, suscite l'enthousiasme des habitants.

"Je suis très fier". C'est un peu le sentiment partagé par les Nantais après la nomination de leur maire, Jean-Marc Ayrault, à Matignon. François Hollande a en effet choisi, mardi, le député de Loire-Atlantique pour occuper le fauteuil de Premier ministre. Le député-maire PS de Nantes, un fidèle du chef de l'Etat, faisait figure de grand favori pour le poste.

"Il a énormément fait pour la ville"

La confirmation de sa nomination à Matignon a suscité la fierté des Nantais. "Je suis très fier. Jean-Marc Ayrault a énormément fait pour la ville de Nantes. Dans la suite logique, il devrait faire autant pour le pays", commente un Nantais au micro d'Europe 1.

Il faut dire que Jean-Marc Ayrault s'est engagé très tôt dans la vie nantaise. A 26 ans, il devient le plus jeune conseiller général de France avant d'être élu maire de Saint-Herblain, une ville voisine de Nantes. Il accède ensuite au poste de député de Loire-Atlantique en 1986, puis est élu maire de Nantes en 1989, et patron des députés socialistes en 1997, rapporte FTVi. Au total, il aura passé plus de 30 ans au service de sa ville.

"On peut bien le prêter quelque temps"

S'il risque de manquer aux Nantais, ces derniers sont persuadés que leur maire saura mettre son expérience d'élu au service des Français. "On peut bien le prêter quelque temps aux Français. Il connait très bien ses dossiers, il a un rapport avec les habitants qui est assez proche. Je pense qu'il va continuer sur la même ligne", témoigne un habitant interrogé par Europe 1.

"C'est un collègue à moi, je suis contente pour lui. Il a les épaules, je lui fais confiance. Il est discret, il ne fait pas de bruit, mais c'est quelqu'un de solide", estime pour sa part un professeur d'Allemand qui a travaillé avec le nouveau Premier ministre. Ce dernier a en effet étudié l'Allemand à la faculté de Nantes avant de devenir professeur au début des années 70.

"Dans la période actuelle, être germanophile, c'est très utile. On a beaucoup à faire avec l'Allemagne. Comme ça il n'y aura pas de trahison. On dit toujours traducteur : traitre", ajoute l'enseignante.

D'autres habitants attendent que jean-Marc Ayrault face ses preuves en tant que Premier ministre. "C'est bien la première fois que je connais un Premier ministre, au sens connaître. Est-ce-que ça rassure et ça angoisse en même temps. La fierté, on l'aura quand on connaîtra des résultats", confie une Nantaise. Attaché à sa ville, Jean-Marc Ayrault restera simple conseiller municipale de Nantes.