Axel Kahn défie Fillon et Dati

  • A
  • A
Axel Kahn défie Fillon et Dati
Axel Kahn se juge, dans le JDD, "plus emblématique" que François Fillon et Rachida Dati pour se présenter lors des prochaines élections législatives dans la deuxième circonscription de Paris.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le socialiste, candidat aux législatives dans la 2e circonscription de Paris, "espère gagner".

"Face à Dati et Fillon, le plus emblématique, c’est moi". Axel Kahn estime dans une interview au Journal de Dimanche, dont un extrait est à lire sur le JDD.fr, être le mieux placé pour être élu lors des prochaines élections législatives dans la deuxième circonscription de Paris. Et ce, alors que se disputent à droite le Premier ministre François Fillon et l’eurodéputée Rachida Dati.

Un combat contre Fillon, "ça aurait de la gueule"

"Celui qui est vraiment enraciné de tout temps du Quartier latin au 7e arrondissement, qui quitte dans quelques jours la présidence de la grande université du 6e arrondissement et qui a au total une incontestable légitimité, c’est Axel Kahn", juge, lui-même, le socialiste. Le généticien a annoncé récemment sa candidature aux législatives.

Un choix qu’il a fait après un coup de fil du maire de Paris. "Bertrand Delanoë m'a téléphoné il y a un mois et demi en me parlant de ce combat emblématique contre François Fillon (...) puis, je me suis dit que cela aurait de la gueule", a-t-il justifié au journal dominical. "Cette circonscription", poursuit celui qui avait soutenu Martine Aubry lors de la primaire PS, "représente pour moi, je le dis avec un peu d'humour, le centre du monde".

"Je suis un compétiteur, j'espère gagner"

Questionné sur François Fillon, Axel Kahn, le décrit comme "un homme de qualités", mais souligne qu'il est "totalement opposé à sa politique" la jugeant "mauvaise et même exécrable". Assurant être "totalement solidaire du bilan de l'équipe" de Bertrand Delanoë, le socialiste souligne au passage qu'il "n'échappe à personne que François Fillon fait le saut de la Sarthe au centre de Paris dans la perspective des municipales de 2014".

Quant au combat entre le Premier ministre et le maire du Ve pour l'investiture UMP dans cette circonscription, Axel Kahn dit avoir "un regard amusé et un peu ironique" sur cette querelle. Il considère qu'on fait "de mauvaises manières" à Rachida Dati.

Quant à ses chances de l'emporter, il reste prudent : "c'est une circonscription où la gauche a très peu de chances, mais je suis un compétiteur et j'espère gagner. Le combat sera beau et ardent".