Avocat ou député : il faudra choisir

  • A
  • A
Avocat ou député : il faudra choisir
Lionel Tardy en guerre contre le cumul des fonctions de parlementaire et d'avocat d'affaires.@ MAX PPP
Partagez sur :

L’élu Lionel Tardy défend, lundi, un amendement pour interdire le cumul de ces deux fonctions.

"On ne peut pas être juge et partie". C’est parce que qu’il craint un conflit d’intérêts, que le député UMP Lionel Tardy défend, lundi, un amendement visant à interdire la profession d’avocat "conseil" pour les députés.

"Travailler au service de la nation"

"Si on prend un mandat de parlementaire, c’est pour travailler au service de la nation", estime Lionel Tardy. "Si on trouve que le mandat de député n’est pas assez rémunérateur alors bien on change de profession", a-t-il déclaré sur Europe 1.

Le cumul de ces deux fonctions avait déjà fait polémique. Martin Hirsch avait dénoncé, dans son livre fin septembre, des conflits d’intérêts, taclant notamment Jean-François Copé, alors chef de file des députés UMP et avocat d’affaires. Depuis, devenu patron du parti, Jean-François Copé a renoncé à faire partie du cabinet d’avocats où il travaillait.

"Il est facile pour un député de devenir avocat"

Selon Lionel Tardy, "beaucoup de députés ont demandé le statut d’avocat". "Il est facile pour un député de devenir avocat puisqu’il suffit de justifier de huit ans de profession juridique. Et si on a exercé pendant huit ans le mandat de parlementaire, on peut alors être assimilé avocat", observe-t-il.

Et pour le député le titre ne garantit pas la compétence. "Il ne faut pas se voiler la face, ce n'est pas pour leurs qualités de juristes que les députés qui deviennent avocats sont recrutés. Leur apport, c'est leur carnet d'adresses, leur connaissance des rouages du pouvoir, et pour certains, leur notoriété. De fait, ils exercent une activité de conseil", écrit Lionel Tardy sur son blog.

Le député se dit "curieux d’entendre les arguments de ceux qui sont contre cet amendement", lundi à l’Assemblée nationale.