Aurélie Filippetti : "Le gouvernement n'est plus de gauche"

  • A
  • A
Aurélie Filippetti  : "Le gouvernement n'est plus de gauche"
La députée PS déplore la "loi Travail" et salue le mouvement "Nuit debout". @ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

L'ancienne ministre de la Culture de François Hollande ne se reconnaît plus dans la politique menée par le parti au pouvoir. 

Aurélie Filippetti, ex-ministre de la Culture, déclare ne plus se reconnaître dans un gouvernement "qui n'est plus de gauche" et juge "salutaire" le mouvement "Nuit Debout", dans une interview au Télégramme parue jeudi. La députée (PS) de Moselle y fait part de son profond désaccord avec la "philosophie" du projet de loi Travail. Il "revient, en fait, à donner un permis de délocaliser aux grandes entreprises multinationales", affirme-t-elle. "Je déplore que ce soit un gouvernement de gauche qui propose une loi sur le travail qui est, en fait, une loi contre les travailleurs."

Nuit Debout : un "mouvement salutaire". Interrogée au sujet de "Nuit Debout", qui s'étend à la province et se structure, l'ancienne ministre (2012-2014) parle de "mouvement salutaire". "Si ce mouvement surgit, c'est parce que la nature a horreur du vide, et que les partis sont discrédités", dit-elle. "Il y a, aujourd'hui, de moins en moins de gens qui ont envie d'adhérer à des partis politiques. Il est donc bien que des mouvements se créent pour assurer ce relais citoyen."

"Le gouvernement n'est plus de gauche". "Aujourd'hui, c'est le gouvernement qui n'est plus de gauche", poursuit Aurélie Filippetti. "Je ne me considère pas comme quelqu'un appartenant à la gauche de la gauche, mais simplement comme quelqu'un de gauche." "J'appartiens à la majorité des Français qui ont élu François Hollande en 2012, mais qui ne se reconnaissent plus dans la politique qui est menée. C'est le gouvernement qui s'est lui-même mis en minorité par rapport à ceux qui l'ont porté au pouvoir en 2012".