Aulnay-sous-Bois : la justice protège les citoyens, même si la police est impliquée souligne Hollande

  • A
  • A
Aulnay-sous-Bois : la justice protège les citoyens, même si la police est impliquée souligne Hollande
@ ANDREAS SOLARO / AFP
Partagez sur :

Faisant allusion à l'agression violente d'un jeune homme d'Aulnay-sous-Bois par des policiers, le chef de l'Etat a souligné mardi, le rôle protecteur de la justice.

Dans une allusion aux poursuites engagées contre quatre policiers d'Aulnay-sous-Bois, le chef de l'Etat a rappelé le rôle de la justice. Depuis le tribunal de Pontoise, François Hollande a souligné le rôle protecteur de la justice pour les citoyens, "y compris" lorsqu'un "agent des forces de l'ordre" est impliqué. 


"C'est le juge qui les protège". "La justice (...) est garante des libertés et les citoyens doivent comprendre que c'est le juge qui les protège", a souligné le chef de l'Etat lors de l'inauguration d'un "service d'accueil unique du justiciable" au tribunal de Pontoise. "Le juge prend la décision, y compris pour ouvrir une information judiciaire et pour qualifier les faits qui permettent au citoyen de savoir qu'il sera protégé si ses droits ont été bafoués, si son intégrité physique a été mise en cause, y compris par un agent des forces de l'ordre", a-t-il a enchaîné.

Un policier a été mis en examen pour viol et trois autres pour violences volontaires en réunion après une interpellation jeudi au cours de laquelle un jeune homme de 22 ans a été gravement blessé à coups de matraque au niveau de la zone rectale. Toujours hospitalisé lundi, Théo s'est vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail (ITT). Cette affaire a suscité une vive émotion et provoqué plusieurs nuits d'incidents dans son quartier.