Aubry veut pacifier les primaires du PS

  • A
  • A
Aubry veut pacifier les primaires du PS
Martine Aubry veut "préparer la gauche à gagner en 2012."@ MAXPPP
Partagez sur :

La première secrétaire du PS sort du silence après l’annonce de la candidature de Ségolène Royal.

Martine Aubry sera-t-elle candidate aux primaires du PS ? L'intéressée ne lèvera le voile qu'en juin prochain, peut-on lire dans l'entretien qu'elle a accordé au Journal du dimanche. Restée silencieuse depuis l'annonce lundi par Ségolène Royal de sa propre candidature aux primaires, la maire de Lille assure respecter le choix de chacun.

Préparer la gauche à gagner

Mais elle explique que sa priorité est de préparer l'opposition à la victoire lors de la présidentielle. "Les socialistes qui pensent pouvoir diriger la France ont le droit d'être candidats aux primaires. Mais moi, en plus, j'ai un devoir : montrer aux Français qu'une autre France est possible, préparer la gauche à gagner en 2012 et à réussir après", dit-elle.

"Le rôle du capitaine, c'est de tenir fermement la barre, de maintenir le cap et d'amener l'équipage à bon port; ce n'est pas de se laisser distraire par le clapotis des vagues." "Je ne vois aucune raison, sauf l'impatience de l'un ou l'autre, de changer ce calendrier que les militants ont voté et que la grande majorité des dirigeants socialistes approuve." "J'annoncerai ma décision personnelle en juin, comme notre calendrier le prévoit", conclut-elle.

"L'impatience" de Ségolène Royal

"Je ne vois aucune raison, sauf l'impatience de l'un ou l'autre, de changer ce calendrier que des militants ont voté et que la grande majorité des dirigeants socialistes approuve", a insisté Martine Aubry, avant d'ajouter : "J'observe que la patience ne pousse pas dans tous les jardins. Quand on a vocation à diriger le pays, on se doit d'être serein et responsable".

Cette mise au point a été saluée par le député PS de Paris, Jean-Marie Le Guen, un proche de DSK. "Je me félicite que Martine Aubry siffle la fin de la récréation. Elle appelle tous les socialistes à travailler, ensemble, autour de la constitution de leur projet ainsi qu'à respecter les règles qu'ils se sont fixé", a-t-il commenté.

"Tout ne sera pas possible dès 2012"

Interrogée sur le futur projet socialiste pour 2012, elle assure que "nous ne serons pas des marchands d'illusion". "C'est pourquoi nous présenterons aux Français un projet clair, avec des priorités, et leur financement. Je le dis très simplement : tout ne sera pas possible dès 2012, mais tout ce qui sera possible sera fait".