Aubry sur le FN : "Il ne faut pas avoir peur, il faut combattre"

  • A
  • A
Aubry sur le FN : "Il ne faut pas avoir peur, il faut combattre"
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

La maire de Lille n'est pas sur la même ligne que Manuel Valls, qui a choisi de dramatiser le risque frontiste.

L'INFO. "J’ai peur pour mon pays, peur qu’il se fracasse contre le FN". Invité exceptionnel du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé, dimanche, Manuel Valls n'a pas eu de mots assez forts pour stigmatiser la poussée sondagière du parti d'extrême droite. Une attitude qui a hérissé la droite, qui accuse le Premier ministre d'être "le meilleur agent électoral du FN". Mais à gauche, les propos de Manuel Valls n'ont pas plu à tout le monde non plus. C'est notamment le cas de Martine Aubry.

"S'adresser à la raison des citoyens". "Il ne faut pas avoir peur, il faut combattre, et d'abord s'adresser à la raison des citoyens, leur dire qu'on comprend qu'ils puissent être désespérés", a jugé la maire de Lille, lors d'une conférence de presse présentant les listes du Parti socialiste et de ses alliés aux départementales dans le Nord.

"Le Premier ministre a raison de dire que le FN n'apporte aucune réponse". Mais, un peu plus loin, l'ancienne patronne du parti socialiste a quand même délivré un satisfecit à Manuel Valls sur ce dossier qui inquiète tant la majorité : "Je crois que le Premier ministre a raison de dire que le FN n'apporte aucune réponse aux inquiétudes et aux difficultés des Français, et partout où (le FN) a été on sait ce que ça a donné en termes de mauvaise gestion et de régression", a assuré Martine Aubry.

>> LIRE AUSSI - Le Pen à propos de Valls : "cela me paraît assez fasciste"

>> LIRE AUSSI - Valls "revendique la stigmatisation de Marine Le Pen"

>> LIRE AUSSI - Les principales déclaration de Valls sur Europe 1

>> LIRE AUSSI - Philippot : "Manuel Valls n’est pas républicain"

>> LIRE AUSSI - Valls : "ma mission de Premier ministre va se poursuivre"