Aubry prépare l'alternance à gauche

  • A
  • A
Aubry prépare l'alternance à gauche
@ Reuters
Partagez sur :

La maire de Lille va déposer sa contribution au congrès du PS en juin prochain. Objectif : devenir le leader des déçus de la gauche.

L'INFO. Martine Aubry veut faire entendre ses convictions. Près d'un mois après avoir publié une première contribution remarquée sur le site internet des Etats généraux du PS - où elle plaidait pour "une nouvelle social-démocratie" -, "la Dame des 35 heures" va déposer sa contribution au congrès du PS en juin prochain. Même si la maire de Lille a déjeuné le dernier week-end avec François Hollande en marge de la finale de Coupe Davis, c'est bien un texte critique pour le chef de l'Etat qui portera sa signature.

>> A LIRE AUSSI - Coupe Davis, Valls, Hollande... Le week-end sportif d'Aubry

Des déplacements en préparation. Ce texte marquera le début des grandes manœuvres au PS. Martine Aubry  bénéficie, en plus, d'un alignement (presque) parfait des planètes : les frondeurs n'ont pas réussi à aller aussi loin qu'ils le voulaient et Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, malgré leur coup d'éclat, sont isolés. Les proches de Martine Aubry l'assurent désormais : elle veut être le leader de tous ceux qui ne se retrouvent pas dans la politique économique de François Hollande, tous les déçus des engagements non tenus. Une évolution qui va se traduire dans les actes : plusieurs déplacements sont déjà en préparation.

>> A LIRE AUSSI - Hollande fait l'unanimité contre lui... à gauche

RTR4F5F0

Un déjeuner pour prévenir le chef de l'Etat. Lors de leur déjeuner du week-end dernier, Martine Aubry l'a prévenu de ses intentions. Officiellement, le repas s'est parfaitement déroulé. Ce qui ne veut pas dire que la maire de Lille n'a pas répété à François Hollande ses désaccords, notamment sur les milliards distribués aux entreprises et le manque de cohérence de sa politique.

>> LIRE AUSSI - Comment Martine Aubry entend monter en première ligne

Une stratégie vers 2017 ? Reste une question : pourquoi ? En sortant du bois dans lequel elle est restée cachée pendant plus de deux ans, que cherche Martine Aubry ? Pas la direction du PS, c'est une certitude. Remplacer manuel Valls à Matignon après les débâcles électorales annoncées de 2015 ? Non plus. Son seul objectif, assure-t-elle, est de peser sur la ligne du gouvernement. Sauf que François Hollande a répété à de nombreuses reprises qu'il ne changerait pas de cap. Et ça, Martine Aubry le sait. Conclusion : c'est bien une alternative à gauche que la maire de Lille prépare. En pensant à 2017.

>> A LIRE AUSSI - Hollande entend bien garder Valls jusqu'en 2017