Aubry passe à l’offensive

  • A
  • A
Aubry passe à l’offensive
Partagez sur :

La première secrétaire du PS multiplie les interventions. Les proches de DSK sont inquiets.

Après l’opération médiatique du patron du FMI, Martine Aubry marque à son tour son territoire. Alors que son livre Pour changer de civilisation sort jeudi, la première secrétaire a dévoilé mercredi les grandes lignes du projet socialiste pour 2012, dans une longue interview accordée au journal Le Monde.

Et la photo de Une ne trompe pas. Solennelle, la patronne de l’opposition regarde les Français droit dans les yeux, avec pour titre "Martine Aubry dévoile la feuille de route du candidat socialiste à la présidentielle".

Ses soutiens confiants

Un pas supplémentaire vers une possible candidature, qui conforte ses partisans, à l’instar de l’ancienne garde des Sceaux, Marylise Lebranchu : "je pense que d’avoir été premier secrétaire rend des choses possibles aujourd’hui. Elle fait partie de ceux qui peuvent se présenter aux primaires du Parti socialiste et de la gauche", assure la députée du Finistère au micro d’Europe 1.

"Soyons attentifs"

Mais cette hypothèse inquiète de plus en plus les proches de Dominique Strauss-Kahn. Même si, d’après les sondages, Martine Aubry battrait Nicolas Sarkozy au second tour, ce qui compte pour les proches du patron du FMI, c’est de choisir le meilleur d’entre eux au premier tour. "Il faut s‘inquiéter du score du Front national. On a quand même été longtemps traumatisé par le 21 avril", rappelle François Pupponi, maire de Sarcelles, avant de prévenir : "soyons attentifs. C’est le premier tour qui va être important".

Vendredi, la chef de file de la rue de Solferino s’envolera en Grèce pour le congrès du Parti socialiste européen. Là même où la crise économique avait mis en avant les difficultés de DSK au FMI.