Au Mali, Emmanuel Macron a vu les véritables conditions de vie des troupes

  • A
  • A
Partagez sur :

Vol en hélicoptère, repas au milieu des soldats, hommage appuyé à leur dévouement… Le chef de l'Etat a confirmé l’engagement militaire de la France au Sahel.

REPORTAGE

Emmanuel Macron avait promis que ce serait l'un de ses premiers déplacements. Vendredi, le président de la République a passé sept heures aux côtés des troupes françaises sur la base militaire de Gao, au Mali.

Une première rencontre importante. Le chef de l'Etat avait tenu à ce que ce premier contact ait lieu sur un théâtre d'opérations. En optant pour la base avancée de Gao, Emmanuel Macron pouvait difficilement trouver mieux. Gao, c'est le centre du dispositif militaire français au Sahel, et la principale plateforme d'intervention contre les groupes terroristes au Mali.

La réalité du terrain. Mais venir sur cette base avancée était aussi une bonne façon de se rendre compte des conditions dans lesquelles les soldats français livrent ce combat. Le président a pu réaliser la difficulté d'entretenir du matériel (un avion, un hélicoptère…) sur une piste matraquée par le soleil. Ou encore de monter une patrouille capable d'affronter les sables du désert sur des centaines de kilomètres, sans jamais compromettre la sécurité des personnels. Ceux-ci doivent se méfier en permanence des pièges tendus par des ennemis qui, certes, sont acculés, mais restent très dangereux.

Le président, qui a désormais la responsabilité d'engager ses troupes au combat, a pu constater leur extrême motivation et leur grande détermination à protéger leurs compatriotes contre les terroristes. Emmanuel Macron les a assurés de sa volonté sans faille de toujours les soutenir.