Au gouvernement, ça grogne contre Valls

  • A
  • A
Au gouvernement, ça grogne contre Valls
@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Entre absences répétées de Matignon et réformes pas assez ambitieuses, le Premier ministre est actuellement critiqué jusque dans son équipe gouvernementale. 

Chahuté mardi lors de sa visite à Sciences Po, Manuel Valls l’est aussi, plus discrètement, au sein même du gouvernement. Selon les informations d’Europe 1, l’une des critiques qui revient le plus souvent, c’est celle d’un Premier ministre trop souvent absent de Matignon, qu’il soit en déplacement en France ou à l’étranger. A force de cultiver son image de présidentiable, disent en substance ses détracteurs, il ne passe plus assez de temps sur ses dossiers.

Un cabinet pas à la hauteur ? Cette critique, Manuel Valls n’est pas le premier à l’essuyer en tant que Premier ministre. Lionel Jospin, en exercice entre 1997 et 2002, y avait aussi eu droit. Sauf que, répond un ministre, Lionel Jospin, lui, était bien entouré. Car voilà une autre critique récurrente à l’encontre de Manuel Valls : son cabinet est-il vraiment à la hauteur. Ainsi, le départ de Gilles Gateau, son conseiller social, pour les ressources humaines d’Air France, et ce au moment même de l’élaboration de la loi sur la réforme du marché du travail, a fait jaser.

Réformes a minima. Cette fameuse réforme du travail, d’ailleurs, pourrait montrer que Manuel Valls continue à travailler. Mais au sein même du gouvernement, on pointe une réforme a minima, qui ne tient pas les promesses initiales. Et on remarque discrètement le choix de Myriam El Khomri comme ministre du Travail, elle qui n’est pas une spécialiste de ces question était un choix pour le moins audacieux.

Epuisé. Enfin, un proche du Premier ministre reconnaît qu’il est épuisé par la tâche, qu’il a la tête dans le guidon, qu’il est même un peu tendu en ce moment. Ce qui, souffle-t-il, n’est peut-être pas pour déplaire à l’Elysée.