Delanoë "bouleversé" par l'attentat de Tunis

  • A
  • A
Delanoë "bouleversé" par l'attentat de Tunis
@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pour l'ancien maire de Paris, natif de Tunis, cette attaque "survient à un très mauvais moment", alors que des élections ont récemment eu lieu.

"Je suis bouleversé", réagit Bertrand Delanoë sur l'antenne d'Europe 1, après l'attaque contre le musée du Bardo, à Tunis, qui a fait 19 morts mercredi. Interrogé par Nicolas Poincaré et Isabelle Millet, l'ancien maire de Paris, natif de Tunis, affirme être "bien sûr en sympathie avec les victimes, leurs familles, mais aussi en pensant au peuple tunisien, qui a très courageusement réussi sa transition démocratique", et qui est "fragilisé par cet attentat tragique, terrible, qui appelle de notre part une solidarité sans faille".

"Cette attaque vise la démocratie tunisienne". Pour Bertrand Delanoë, cet attentat "survient à un très mauvais moment", cinq mois après des élections législatives qui ont porté le parti laïc en tête. Précisant que "le musée du Bardo est mitoyen de l'Assemblée nationale", il estime que "cette attaque vise bien la démocratie tunisienne et la détermination de la Tunisie à lutter contre le terrorisme".

"C'est un évènement dramatique qui doit susciter le courage, la détermination et aussi l'unité concrète, y compris dans la coopération contre le terrorisme, dans toutes les démocraties", ajoute Bertrand Delanoë. "L'ensemble des terroristes, partout où ils sont dans le monde, veulent en fait atteindre, détruire toute pensée démocratie, toute vitalité de ce qui est civilisé, de ce qui met la dignité humaine au cœur de tout".

>> LIRE AUSSI - Tunisie : 19 morts dont 17 touristes au musée du Bardo

>> LIRE AUSSI - Les réactions politiques françaises à l'attaque de Tunis

>> VOIR AUSSI - Les images de l'attaque de Tunis