Attentat de Nice : Le Foll critique "le manque de responsabilité" de certains politiques

  • A
  • A
Attentat de Nice : Le Foll critique "le manque de responsabilité" de certains politiques
Partagez sur :

Pour le porte-parole du gouvernement, "ceux qui, après un drame comme celui-là, viennent dire qu'ils auraient la solution", sont "irresponsables".

"Ceux qui, après un drame comme celui-là, viennent dire qu'ils auraient la solution, je les laisse à leur manque total de responsabilité". Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement et ministre de l'Agriculture, invité de la matinale d'Europe 1 samedi, est revenu sur les réactions de certains politiques après l'attentat de Nice

"Manque de responsabilité". "J'ai entendu des gens dire, 'il suffirait de donner un lance-roquette', 'il aurait suffi de mettre des herses', mais au moment où on parle après, on peut toujours donner des solutions", regrette le porte-parole du gouvernement. "Ceux qui disent qu'avec eux ou s'il y avait eu telle ou telle décision il n'y aurait pas eu de drame, ceux qui disent que c'est aussi simple que cela, ceux qui disent qu'avec eux il n'y aura jamais un problème, je les laisse à leur manque de responsabilité", poursuit-il.

Les mêmes moyens que pour l'Euro. Critiqué par certains politiques de droite pour le manque de moyens accordé par le gouvernement pour le 14-Juillet, Stéphane Le Foll a rappelé qu'"il y avait le même service de sécurité que lors de l'Euro". "Des discussions ont eu lieu avec la mairie de Nice par rapport à cet événement. Il y avait plus de 185 policiers et gendarmes, plus les policiers municipaux, plus les services de surveillance liés à la ville de Nice avec un système de vidéo-surveillance très développé et une partie des militaires de l'opération Sentinelle", a-t-il détaillé au micro d'Europe 1.