Attentat de Manchester : des consignes pour sécuriser les événements sportifs et culturels en France

  • A
  • A
Attentat de Manchester : des consignes pour sécuriser les événements sportifs et culturels en France
@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Au lendemain de l'attentat de Manchester, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a demandé aux organisateurs de festivités estivales d'assurer la sécurité des visiteurs.

Une attaque visant la foule réunie pour assister, par exemple, à un concert : c'est le scénario redouté par les autorités de tous les pays ciblés par le terrorisme, notamment depuis l'attentat du Bataclan, le 13-Novembre 2015. L'attentant de Manchester, qui a fait 22 morts, lundi soir, rappelle l'importance de la menace et pousse les autorités françaises à prendre de nouvelles mesures. 

De nouvelles cibles. Après le Bataclan, une "fiche attentat" distribuée par le ministère de l'Intérieur préconisait déjà de "renforcer les contrôles d'accès aux salles". Les portiques de sécurité et contrôles de sacs se sont multipliés. "Mais à chaque fois qu'on colmate quelque part, les terroristes trouvent autre chose", indique un spécialiste à Europe 1. Les autorités l'ont compris : les cibles peuvent désormais être les files d'attente, ou les sorties d'événements, comme cela a été le cas lundi soir. 

Une circulaire dédiée. Mardi, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a réuni les principaux responsables de la police et de la gendarmerie place Beauvau, pour faire un point sur cette menace. Une circulaire sera envoyée en début d'après-midi aux préfets pour qu'ils puissent assurer avec les organisateurs d'événements "la sécurité de celles et ceux qui viendront à ces manifestations", a indiqué le ministre dans une déclaration, au terme de cette réunion. "Nos forces de sécurité sont mobilisées sur le territoire", a-t-il ajouté.

Concerts maintenus à Paris. À Paris, le préfet de police Michel Delpuech tiendra à 15 heures une "réunion de travail" avec les organisateurs de spectacles et concerts afin "d'évoquer avec eux les conditions de sécurisation de ces événements" ainsi que "les obligations de chacun pour assurer la sécurité des participants", a fait savoir la préfecture. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a de son côté estimé que les concerts et manifestations prévus dans la capitale française dans les prochains jours doivent être maintenus malgré l'attentat. "Chaque événement, que ce soit sur la voie publique ou dans des lieux comme des salles de concerts ou autres, sont l'objet d'une analyse particulière avec les services de la préfecture de police de Paris", a-t-elle indiqué sur Europe 1.