Attentat : l'émotion des politiques face à l'"horreur" à Nice

  • A
  • A
Attentat : l'émotion des politiques face à l'"horreur" à Nice
@ AFP
Partagez sur :

REACTIONS - Les réactions des politiques se sont multipliées dans la nuit de jeudi à vendredi, après l'attaque au camion qui a fauché des dizaines de personnes, sur la Promenade des Anglais de Nice.

L'effroi s'est emparé de la classe politique, jeudi soir, après l'attaque au camion qui a fauché des dizaines de personnes, sur la Promenade des Anglais de Nice, alors que le feu d'artifice du 14 juillet venait à peine de s'achever.

Voici les premières réactions :

  • LE GOUVERNEMENT

Emmanuel Macron, ministre de l'Economie. "De tout cœur avec les victimes de l'odieuse attaque de Nice et leurs proches. Nous ne céderons pas. Courage" (tweet)

Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie. "Désolation et solidarité attristée et révoltée avec les victimes de Nice et tous les Niçois" (tweet)

Juliette Méadel, secrétaire d'Etat chargée de l'aide aux victimes. "Horreur à #Nice. Ne diffusez et ne relayez pas d'informations non vérifiées. Les secours prennent en charge les victimes" (tweet)

  • LES REPUBLICAINS

Nicolas Sarkozy, président du parti LR : "Émotion profonde et tristesse infinie face à l'attaque à #Nice06. Solidarité à l'égard des Niçois et des habitants des Alpes-Maritimes" (Twitter)

Eric Ciotti, député LR des Alpes maritimes.  "Immense émotion face à la terreur qui vient de frapper #Nice06 et devant les très nombreuses victimes de cet attentat." (Twitter)

François Fillon, député LR de Paris. "De nouveau l'horreur ce soir à Nice. Solidarité avec les Niçois lâchement frappés le jour de la fête nationale." (Twitter)

Gérard Larcher, président LR du Sénat. "#Nice endeuillée en ce jour symbolique : intense émotion, bp de tristesse et soutien total aux forces de sécurité. @lesRep_Senat" (Twitter)

Georges Fenech, président LR de la commission d'enquête parlementaire post-attentats de 2015. "Nice Attentats Tragédie prévisible Il faut agir plus fort et autrement" (tweet)

Jean-Claude Gaudin, maire LR de Marseille. "A ma demande, trois ambulances du bataillon des marins-pompiers de Marseille se sont rendues immédiatement sur place afin d'apporter secours aux victimes de cet acte effroyable" (communiqué)

Nadine Morano, eurodéputée LR, candidate à la candidature pour les primaires à droite. "Jour de fête nationale, Nice attaquée, la France frappée au coeur. Mes pensées attristées, mon soutien aux Niçois, aux familles touchées" (tweet)

Valérie Pécresse, président LR de la région Ile de France. "De tout coeur avec les Niçois frappés par la barbarie en ce jour de fête nationale. Avec notre entier soutien #NiceAttentat" (tweet)

Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne Rhône-Alpes. "La France endeuillée le soir de sa fête nationale. Nous pleurons tous les victimes de Nice." (tweet)

Xavier Bertrand, président LR de la région Hauts-de-France. "Nice frappée à cette date si symbolique. Toutes mes pensées vont aux victimes et à leurs familles. #Nice06" (Twitter)

  • LE PARTI SOCIALISTE

Claude Bartolone, président PS de l'Assemblée nationale. "La barbarie a frappé Nice (...) Mes pensées vont à toutes les victimes de cette épouvantable attaque. J'adresse également ma pleine solidarité aux Niçoises et aux Niçois. J'exprime ma reconnaissance à l'égard du service public de la police, de la gendarmerie, des pompiers et du Samu, pour leur courage et leur dévouement. En ce moment terrible, la représentation nationale appelle le peuple français à se rassembler" (communiqué)

Anne Hidalgo, maire PS de Paris. "Au nom des Parisiens, tout notre soutien le plus fraternel au peuple niçois. Nos villes sont unies." Twitter)

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS. "La tristesse après la fête en apprenant ce qui se passe a Nice. Solidarité et soutien aux Niçois, aux touristes et aux forces de sécurité" (tweet)

Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques. "L'horreur a encore frappé la France, le 14 juillet. Pensées émues et révoltées pour les victimes #Nice" (tweet)

Sébastien Pietrasanta, rapporteur PS de la commission d'enquête parlementaire post-attentats de 2015. "Toute ma solidarité aux Niçois face à ce carnage. Soutien aux policiers et aux secours #Nice06" (tweet)

  • FRONT NATIONAL

Marine Le Pen : présidente du Front National : "À nouveau la France plongée dans l'horreur. Pensées pour les victimes. La lutte contre le fondamentalisme islamiste doit démarrer MLP #Nice" (Twitter)

Marion Maréchal-Le Pen, députée FN. "Horreur et consternation. Nous devons une fois de plus faire face à la barbarie. Avec les Niçois dans cette terrible épreuve. #Nice" (Twitter)

Florian Philippot, vice-président du FN. "L'horreur totale à #Nice. La France attaquée, une nouvelle fois. Courage." (Twitter)

  • UDI

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI. "#Nice émotion et douleur après l'attentat qui vient d'avoir lieu à Nice dont de nombreux compatriotes ont été victimes. Priorité aux secours" (Twitter)

Philippe Vigier, chef de file des députés UDI. "Solidarité avec les victimes de Nice. En ce 14 juillet, toute la Nation est avec vous" (tweet)

  • AUTRES REACTIONS

Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle. "On aurait voulu que ce soit juste l'été et ses soirées dans la nuit douce. Juste un 14 juillet avec ses bals des pompiers et ses feux d'artifices, et aussi le bruit des choses simples. Et voilà le retour d'un de ces absurdes assassins, les cris et la mort. Maudit soit-il ! (...) Vivons profondément ce partage de la souffrance. Car avec lui nous vérifions que nous sommes restés humains dans ce monde qui l'est souvent si peu. Et nous entretenons ce qui manquait au misérable lâche dans ce camion." (sur Facebook)

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France. "Cet acte abominable, en ce jour de fête nationale, est une véritable déclaration de guerre à tous les Français. La République doit être implacable dans sa réponse. Il est temps de se donner les moyens d'anéantir ceux qui veulent notre mort" (communiqué)