Assistants parlementaires : Brice Hortefeux dénonce "une manœuvre inadmissible et choquante"

  • A
  • A
Partagez sur :

Visé avec 18 autres eurodéputés par une enquête sur d'éventuels emplois fictifs, Brice Hortefeux (LR) s'est dit "totalement outré", mardi sur Europe 1, annonçant son intention de porter plainte pour diffamation. 

INTERVIEW

Sur le plan politique, ils n'ont que très peu de points communs. Mais la ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez, Yannick Jadot (EELV) Emmanuel Maurel (PS) et Brice Hortefeux (LR) sont tous visés par une enquête préliminaire ouverte sur d'éventuels emplois fictifs d'assistants au Parlement européen, tout comme une vingtaine d'eurodéputés au total. L'ancien ministre LR, tout comme Marielle de Sarnez et Michèle Alliot-Marie, a déjà annoncé qu'il allait déposer une plainte en diffamation contre l'eurodéputée FN Sophie Montel, à l'origine des accusations.

L'eurodéputée FN veut "masquer ses propres turpitudes". "J'ai appris comme beaucoup d'autres ce matin (mardi, ndlr) avec stupéfaction qu'une élue du Front national, sans doute pour jeter un peu d'encre de seiche, pour masquer ses propres turpitudes, diffame mon équipe parlementaire en lui reprochant l'exercice d'un mandat électif municipal", raconte-t-il sur Europe 1. "Naturellement, j'ai décidé de porter plainte comme beaucoup d'autres, puisqu'il s'agit purement et simplement de diffamation ou de dénonciation calomnieuse", continue Brice Hortefeux.

Entendu sur Europe 1
Tout est vérifié et vérifiable

"C'est légal, mais en plus, c'est moral". "Non seulement c'est légal, mais en plus, c'est moral", argue le député européen, qui se dit "totalement outré". "Il s'agit là d'une manœuvre inadmissible, choquante et diffamatoire de la part d'une élue qui ne se grandit pas et que je ne connais pas par ailleurs".

"Par principe, je donne tout crédit à Marielle de Sarnez". Et l'ancien ministre de prendre la défense de Marielle de Sarnez. "Je ne sais pas quelle est la situation exacte, mais elle est une élue de l'Île-de-France. Si elle a des collaborateurs locaux en Île-de-France, naturellement, cela ne me choque pas. Par principe, je donne tout crédit et toute bonne foi à Marielle de Sarnez car il n'y a aucun élément qui permette de dire l'inverse", souligne-t-il. "Tout est vérifié et vérifiable".