Assistants eurodéputés FN : Marine Le Pen ne s'est pas rendue à une convocation de la police

  • A
  • A
Assistants eurodéputés FN : Marine Le Pen ne s'est pas rendue à une convocation de la police
La candidate du Front nationale, Marine Le Pen.
Partagez sur :

Convoquée mercredi dans l'enquête sur les assistants parlementaires, la présidente du Front national a indiqué qu’elle ne se rendrait à aucune convocation policière ou judiciaire jusqu’aux élections législatives, en juin.

La présidente du Front national Marine Le Pen était convoquée mercredi pour être entendue par les enquêteurs dans l'affaire des assistants d'eurodéputés de son mouvement mais elle a refusé de s'y rendre, ont indiqué vendredi deux sources proches de l'enquête.

Marine Le Pen "se rendra à toute convocation après les élections". Comme l'a également révélé Le Monde, la candidate à la présidentielle était convoquée le même jour que sa cheffe de cabinet Catherine Griset, qui a ensuite été mise en examen pour recel d'abus de confiance. Selon le quotidien du soir, Marine Le Pen a indiqué dans un courrier qu'elle ne se rendra à aucune convocation policière ou judiciaire jusqu'aux élections législatives, en juin. 

De son côté, son avocat Rodolphe Bosselut a indiqué que Marine Le Pen "se rendra à toute convocation après les élections". Refusant toutefois de préciser s'il parlait des élections présidentielles ou législatives.