"Assises contre l'islamisation" : les anti dans la rue

  • A
  • A
"Assises contre l'islamisation" : les anti dans la rue
@ MAX PPP
Partagez sur :

Ce colloque avait été organisé samedi à Paris par un groupe d'extrême droite, concurrent du FN.

Des centaines de personnes se sont réunies samedi à Paris pour participer à des "Assises contre l'islamisation" et applaudir des discours contre l’islam. Tandis qu’au même moment, à proximité de là, quelque 200 opposants manifestaient contre ce colloque dont la mairie de Paris notamment avait demandé l’interdiction. Le préfet de police avait quant à lui mis "solennellement en garde" les organisateurs contre tout risque de dérapage.

Ces "Assises contre l'islamisation" étaient organisées par le mouvement d’extrême droit Bloc identitaire. "Le message, c'est de montrer que l'islam est une menace pour la laïcité et pour les valeurs de la civilisation européenne", a assuré Fabrice Robert, le leader de ce groupe qui cherche à concurrencer le Front national, notamment dans la perspective de la présidentielle de 2012.

"Pas de fachos dans nos quartiers"

Parmi les invités de ce colloque, se trouvait le Suisse Oskar Freysingen, leader du parti d’extrême-droite UDC, a dénoncé le "dogme" et "la religion" du "multiculturalisme", affirmant qu'"il n'y a qu'en Europe qu'on ne veuille croire que tout le monde est gentil si on est gentil avec lui".

"Pas de fachos dans nos quartiers", ont répondu les manifestants à l’extérieur de la salle. Parmi eux, des militants du NPA, du Parti de gauche, de SOS Racisme, de la LDH et d'Attac étaient aussi présents.

"Ne nous laissons pas voler l'idée même de République (...) La laïcité, ce n'est pas la haine, pas la persécution de la majorité sur la minorité", a mis en garde la députée PS de Paris Sandrine Mazetier. "Cette mouvance s'inscrit dans la stratégie que Marine Le Pen est en train d'imposer au Front national : usurper la laïcité pour faire la promotion d'une conception communautariste du peuple, doublée de racisme et de xénophobie", s’est insurgée l'Union des familles laïques.