Arthuis juge "injuste" le bouclier fiscal

  • A
  • A
Arthuis juge "injuste" le bouclier fiscal
Partagez sur :

Le président de la commission des finances du Sénat juge "injuste" le bouclier fiscal et se prononce pour la suppression de l'ISF.

Interrogé sur les possibles réductions de niches fiscales, Jean Arthuis estime qu'il faut commencer par "abroger le bouclier fiscal car il est injuste". "C'est un instrument qui fonctionne quand nous pouvons baisser les impôts mais qui nous revient comme un boomerang quand il faut redresser les comptes", explique-t-il au JDD.

Et, une fois le bouclier fiscale abrogé, "nous pouvons alors supprimer l'ISF", déclare-t-il, "ce tabou de la République doit être levé sans état d'âme. Sinon, on montera sans cesse des usines à gaz pour le contourner, on créera encore des niches".

Pour pallier aux "3 milliards d'euros" qui manqueront après l'abrogation de l'ISF, Jean Arthuis "propose de créer une nouvelle tranche d'impôt à 45%, pour la part des revenus supérieure à 100.000 euros pour une personne seule et 200.000 euros pour un couple".