Arnaud Montebourg, "le jeune lion"

  • A
  • A
Arnaud Montebourg, "le jeune lion"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

PORTRAIT EXPRESS - Architecte de la primaire PS, il a été l’un des premiers à se lancer.

Père de deux enfants, Arnaud Montebourg entend être le candidat de la démondialisation. Portrait express du député de Saône-et-Loire.

Le moment où il s'est déclaré - Architecte de la primaire socialiste, Arnaud Montebourg a été le premier à annoncer sa candidature à la primaire, en novembre 2010, sur le thème de la démondialisation. Il a fait son annonce, le 20 novembre, dans son fief de Frangy-en-Bresse.

Son slogan, ses idées - Secrétaire national à la Rénovation au PS, il défend l'avènement d'une "VIe République" dans laquelle le président disposerait de pouvoirs d'arbitrage tandis que le Premier ministre serait à la manoeuvre. Il se veut le héraut des "jeunes lions" contre les "éléphants" du PS. Son livre "Votez pour la démondialisation!" fait figure de programme.

SES FAITS D'ARMES

Points forts - Médiatique, Arnaud Montebourg reste populaire chez les militants PS. Il a également réussi à s'imposer dans l'agenda du parti socialiste, notamment avec sa Fête de la rose qui a lieu, chaque année, à Frangy-en-Bresse.

Points faibles - Arnaud Montebourg est isolé au sein de son parti. Son humour a fait mouche en 2007, quand, interrogé sur les défauts de Ségolène Royal, il avait répondu : "elle n'a qu'un seul défaut, c'est son compagnon (François Hollande)". Il avait démissionné de ses fonctions en janvier 2007

Côté vie privée - Arnaud Montebourg a 49 ans. Père de deux enfants, il est le compagnon de la journaliste Audrey Pulvar.

Son CV - Député de Saône-et-Loire depuis 1997 Parfois surnommé "le chevalier blanc" du PS, cet avocat de profession a milité farouchement contre l'immunité présidentielle et plaidait dès 2001 pour le renvoi de Jacques Chirac devant la Haute Cour de justice. Avant d'apporter son soutien à Martine Aubry lors du Congrès de Reims de 2008, il fut le porte-parole éphémère de Ségolène Royal pour la campagne présidentielle de 2007.

SON POIDS DANS LA CAMPAGNE

Sa place dans les sondages - Peu soutenu par les ténors de son parti, Arnaud Montebourg arrive quatrième dans les sondages. Il n’obtient ainsi que 4% des intentions de vote à la primaire PS, selon un sondage CSA.

Ses soutiens - Christiane Taubira, députée de Guyane et ancienne candidate du Parti Radical de gauche le soutient.A la mi-juin, pour gravir le mont Beuvray, Arnaud Montebourg était accompagné de 300 de ses fidèles. Parmi eux : un ex-conseiller de Jospin, Aquilino Morelle, et le député Christian Paul, qui, lui, a toutefois fait le choix de soutenir Martine Aubry... "Si je participais de la famille socialiste, je glisserais un bulletin pour Arnaud Montebourg", a récemment assuré la patronne du FN, Marine Le Pen. Il y a des soutiens dont Arnaud Montebourg se serait bien passé.

Ce que Sarkozy pense de lui ? - Rien. A ce jour, Nicolas Sarkozy ne s'est pas prononcé sur le cas Arnaud Montebourg.