Après l'interdiction des sacs plastiques, les fabricants s'adaptent

  • A
  • A
Après l'interdiction des sacs plastiques, les fabricants s'adaptent
@ AFP
Partagez sur :

La mesure, entrée en vigueur le 1er juillet, sera complétée en janvier prochain. Pour les fabricants, il est temps de préparer le coup d'après.

C'est l'une des nouveautés de ce vendredi 1er juillet : la fin des sacs plastiques à usage unique. La mesure, contenue dans la loi sur la Transition énergétique promulguée en août 2015, interdit désormais leur distribution en caisse dans tous les commerces, des supermarchés aux boulangeries. Mais le changement ne s'arrête pas là. À partir du 1er janvier 2017, les sacs en libre-service utilisés dans les rayons, pour les fruits et les légumes, seront également prohibés.

Des sacs biodégradables. Pour les fabricants, il est donc temps d'anticiper l'usage de nouveaux types de sacs, 100% biodégradables. C'est le cas du groupe français Sphère, pour qui les prochaines évolutions sont "une opportunité" à saisir. "Ces sacs plastiques étaient à 98% fabriqués en Asie et importés", explique le directeur général de la société, Christophe Bergamo. "Aujourd'hui, on sent que c'est un produit qui va être refabriqué en France." Avec, à la clef, "autour de 3.000 emplois" créés. Du côté de Sphère, "on a donc investi 50 millions d'euros" pour développer ces nouveaux produits.

Bientôt le tour des gobelets et des assiettes. Les sacs dernier cri ressembleront à ceux que l'on connaît déjà : toujours aussi résistants, toujours aussi translucides, mais un peu plus soyeux, selon les fabricants. Par la suite, d'autres marchés sont appelés à s'adapter. De fait, en 2020, les gobelets, verres et assiettes en plastique utilisés pour pique-niquer seront également interdits, sauf s'ils sont 100% biodégradables.