Angela Merkel fera campagne pour Sarkozy

  • A
  • A
Angela Merkel fera campagne pour Sarkozy
Angela Merkel fera campagne avec Nicolas Sarkozy.@ REUTERS
Partagez sur :

Cette annonce de la CDU officialise, de manière indirecte, la candidature de Nicolas Sarkozy.

L'annonce a fait mouche. Samedi, le secrétaire général de la CDU, Hermann Gröhe, a indiqué, lors du Conseil national de l'UMP, qu'Angela Merkel fera campagne avec Nicolas Sarkozy. Manière plus ou moins subtile de lancer la campagne du président sortant ? Selon lui, la chancelière allemande participera à des rendez-vous communs avec le président français durant la campagne électorale "au printemps".

La France "a besoin d'un président fort à sa tête"

Lors d'un discours prononcé en allemand et sous-titré sur écran géant, Hermann Gröhe, a indiqué que la CDU, le parti chrétien-démocrate d'Angela Merkel, est persuadée que la France "a besoin d'un président fort à sa tête, ce qu'incarne Nicolas Sarkozy".

"L'UMP et la France sont entre de bonnes mains avec Nicolas Sarkozy, qui a su faire preuve de clairvoyance", a-t-il estimé, rappelant que son parti est "lié depuis longtemps" à l'UMP.

Les "concepts poussiéreux" de Hollande raillés

Hermann Gröhe a également attaqué l'un des principaux rivaux de Nicolas Sarkozy, François Hollande. "Le refus de faire des réformes difficiles, comme sur l'âge de la retraite, affaibliraient la compétitivité de nos Nations" a-t-il déclaré. Avant de poursuivre en évoquant des "concepts poussiéreux" : "M. Hollande, aucune de vos vagues déclarations n'apporte de réponses aux problèmes urgents de notre époque !".

Un soutien peu surprenant

Le soutien d'Angela Merkel et de son parti à Nicolas Sarkozy n'est pas une surprise car ils font partie de la même famille politique. Au Parlement européen, les députés de l'UMP côtoient ainsi ceux de la CDU au sein du groupe du Parti populaire européen qui rassemblent les partis démocrates-chrétiens, conservateurs et de centre-droit. En outre, Nicolas Sarkozy avait soutenu Angela Merkel à l'automne 2009 pour sa réélection en Allemagne.