Socialistes, jeunes cadres LR, proches de Macron... Quel est l'équilibre politique du nouveau gouvernement ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Avec le remaniement du gouvernement, mercredi, Emmanuel Macron poursuit son entreprise de brouillage des clivages politiques en débauchant des ministres issus de la gauche et de la droite.

Et de gauche et de droite. C'est ainsi qu'Emmanuel Macron présentait sa démarche avant de briguer la présidence. Mais c'est également l'impression qui se dégage du nouveau gouvernement d'Édouard Philippe, annoncé mercredi soir après une crise politique avec le MoDem. Le parti centriste reste d'ailleurs présent dans l'exécutif avec deux ministres : Jacqueline Gourault, proche de François Bayrou depuis 30 ans, rejoint d'abord Gérard Collomb place Beauvau. Maire de Mont-de-Marsan, Geneviève Darrieusecq travaillera avec la ministre des Armées, Florence Parly, ancienne secrétaire d'État au Budget de Lionel Jospin.

Belloubet et Travert, anciens PS convertis au macronisme. Florence Parly n'est pas la seule personnalité issue des rangs du PS à entrer au gouvernement : Nicole Belloubet occupe désormais la Justice et Stéphane Travert récupère le ministère de l'Agriculture. Il avait été l'un des premiers députés socialistes à s'être mis "En marche!", en août 2016.

Deux proches du président obtiennent des postes. Emmanuel Macron n'a pas oublié ses proches pour autant dans ce remaniement : l'ancien porte-parole d'En marche! Benjamin Griveaux (élu député de Paris, dimanche) et son ancien directeur de cabinet adjoint à Bercy, Julien Denormandie, deviennent secrétaires d'État. Ce dernier était jusqu'ici secrétaire général adjoint de l'Élysée.

Peu de nouveaux ministres LR "constructifs". En revanche, pas d'entrée en force des Républicains constructifs pour le Premier ministre Édouard Philippe car il faut dire que Bercy est déjà occupé par la droite. L'aile droite du gouvernement est néanmoins complétée par deux secrétaires d'Etat : proche de Bruno Le Maire, Sébastien Lecornu sera chargé de la Transition écologique et Jean-Baptiste Lemoyne, premier parlementaire LR à rallier Emmanuel Macron, hérite de l'Europe et des Affaires Étrangères.