Alliance UMP/FN : les sympathisants pour

  • A
  • A
Alliance UMP/FN : les sympathisants pour
@ Max PPP
Partagez sur :

Un sympathisant UMP sur deux, et deux frontistes sur trois souhaitent des accords électoraux.

L'UMP doit-elle s'allier avec le FN ? Oui, à écouter les sympathisants des deux partis. Près d'un sympathisant de l'UMP sur deux, précisément 48%, souhaite que son parti et le Front National nouent des accords lors des élections locales, selon un sondage Ifop pour Sud Ouest dimanche. Le nombre de personnes favorables à de telles alliances est en baisse de six points par rapport à mai dernier, au soir du second tour de l'élection présidentielle.

Un souhait d'accord en progression

Mais l'institut note qu'il demeure toujours très au-dessus du niveau observé en mars 1998, juste après les élections de Charles Millon, Jacques Blanc et Charles Baur à la tête de conseils régionaux avec l'appui des élus du FN, et en 2010 deux mois après le discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy.

"Le souhait d'accord a beaucoup progressé durant la dernière partie du quinquennat, période marquée par la droitisation du discours de l'UMP et par une modification de l'image du FN, consécutive à l'arrivée de Marine Le Pen à sa tête", relève Ifop.

Le FN pour des accords

Les sympathisants du Front national souhaitent quant à eux à une forte majorité des accords avec l'UMP lors des élections locales.  Environ deux sympathisants du Front national sur trois, plus précisément 72% des frontistes, veulent en effet que ces deux formations "passent des accords électoraux" aux élections locales. Un chiffre qui confirme la hausse observée d'octobre 2010 à mai 2012, une hausse de 62% à 77%.

L'enquête a été réalisée en ligne du 19 au 21 juin auprès d'un échantillon de 615 sympathisants de droite, extrait d'un échantillon de 2.012 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.