Alain Juppé récolte son premier parrainage pour la présidentielle

  • A
  • A
Alain Juppé récolte son premier parrainage pour la présidentielle
@ NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi matin le premier parrainage du maire de Bordeaux. Qui n'est pourtant pas candidat.

C'est la grande nouveauté de l'élection présidentielle cette année : le Conseil constitutionnel dévoile au fur et à mesure le nombre de parrainages reçus par chaque candidat. Vendredi matin, à 11 heures, les Sages ont actualisé leur liste. Et au milieu des candidats attendus, l'apparition d'un nouveau nom, celui d'Alain Juppé.



Un parrainage de Saône et Loire. Le maire de Bordeaux a obtenu un seul parrainage, bien loin des 500 requis. Mais cela n'a rien d'anodin pour un responsable politique qui n'est pas candidat. Surtout que sa famille politique est tout de même censée être représentée par François Fillon. Mais Marie-Claude Jarrot, maire de Montceau-les-Mines, en Saône et Loire, en a visiblement décidé autrement. "Personne, aujourd'hui, ne peut garantir que François Fillon puisse maintenir sa candidature jusqu'au bout pour l'élection présidentielle", avait-elle expliqué mercredi à Franceinfo. "Au cas où François Fillon ne puisse pas se présenter, pour qu'il y ait un candidat de la droite et du centre, il faut qu'Alain Juppé, qui était mon candidat lors de la primaire, puisse remplir les conditions constitutionnelles."

À suivre. Ce premier parrainage ne sera pas le dernier. Depuis mercredi et l'annonce de la convocation de François Fillon devant les juges le 15 mars prochain, plusieurs élus de la droite ou du centre ont prévenu qu'ils parraineraient Alain Juppé plutôt que le vainqueur de la primaire. Le temps que le Conseil constitutionnel reçoive les parrainages, le maire de Bordeaux devrait engranger plus de soutiens.