Alain Juppé: "François Hollande manipule le monde culturel"

  • A
  • A
Alain Juppé: "François Hollande manipule le monde culturel"
@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Le candidat à la primaire de la droite et du centre présentera ses propositions pour la culture à Avignon samedi et dimanche. 

Dans une interview publiée samedi dans Le Figaro, le candidat à la primaire de la droite et du centre a critiqué sans détour la politique culturelle de François Hollande. Dans le documentaire "Un temps de président", François Hollande avait notamment conseillé à Fleur Pellerin, tout juste nommée au ministère de la Culture, de féliciter sans cesse les acteurs de la vie culturelle . Pour l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac, "il ne suffit pas de passer un quart d'heure à regarder des tableaux dans un musée pour montrer qu'on y croit".

"C'est le premier émetteur de chèques en bois de France". Et de préciser sa vision du statut de président de la République : "En principe, un président de la République est là pour fédérer et veiller aux grandes orientations. Je suis scandalisé par la manière dont le président de la République tente de manipuler le monde de la culture. Après trois années de baisse du budget, et notamment un patrimoine sacrifié, il nous annonce une hausse pour 2017. C'est le premier émetteur de chèques en bois de France. Une politique culturelle digne de ce nom, ce n'est pas du racolage préélectoral. C'est une vraie conviction et une vision durable". Interrogé sur son programme, Alain Juppé a déclaré : "Je ne suis pas là pour faire rêver, il y a assez de marchands d'illusions. Je veux montrer un but, fixer un cap, donner du sens".

Entretien des cathédrales. Dans son projet le maire de Bordeaux entend conserver le budget du ministère de la Culture : "Je veux lancer un plan décennal, afin d'assurer notamment un entretien de l'ensemble des cathédrales. Mais le patrimoine n'est pas qu'un héritage du passé. Il a aussi un avenir. Nous devons développer le financement participatif, le mécénat, soutenir l'initiative privée", a-t-il déclaré.