Aide de la région Île-de-France aux plus démunis : la gauche s'insurge

  • A
  • A
Aide de la région Île-de-France aux plus démunis : la gauche s'insurge
Lundi la Région Ile-de-France a annoncé qu'en prévision de la vague de grand froid, 100.000 euros étaient débloqués en urgence afin de soutenir les associations qui viennent en aide aux plus démunis".@ AFP
Partagez sur :

L'opposition de gauche a bondit, mardi, après le déblocage de 100.000 euros par Valérie Pécresse (LR), en rappelant qu'elle avait supprimé en 2016 l'aide aux centres d'accueil pour SDF.

L'annonce du déblocage en urgence de 100.000 euros par la présidente (LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse en faveur des associations d'aide aux plus démunis en pleine vague de froid a fait bondir mardi l'opposition régionale de gauche, qui rappelle qu'elle a supprimé en 2016 l'aide aux centres d'accueil pour SDF.

7,2 millions d'euros "brutalement retirés" aux associations. "Valérie Pécresse vient d'annoncer qu'elle débloquera en urgence 100.000 euros en prévision de l'épisode de 'grand froid' cette semaine, après avoir supprimé l'an passé le dispositif de soutien aux centres d'accueil et d'hébergement pour personnes sans abri !", s'est insurgé le groupe socialiste dans un communiqué. "Ce sont ainsi 7,2 millions d'euros que la majorité de gauche précédente avait investis pour la seule année 2015 qui ont été brutalement retirés aux associations franciliennes du jour au lendemain", rappellent les socialistes, qui soulignent que "l'aide d'urgence proposée aujourd'hui ne représente que 1,3% des sommes engagées en 2015..."

Pécresse "s'achète une bonne conscience". "En 2017 elle a divisé par deux le budget logement social ! Solidaire ??!!", s'est aussi interrogée la présidente du groupe Front de Gauche Céline Malaisé dans un tweet.



"Madame Pécresse s'achète une bonne conscience en jetant une aumône de 100.000 euros pour les centres d'accueil après avoir supprimé plusieurs millions en faveur des plus démunis et des sans-abri", a également dénoncé le groupe écologiste, soulignant que "depuis son arrivée aux commandes de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse et sa majorité de droite ont méthodiquement démantelé toutes les politiques d'aides sociales en faveur des plus démunis".

1,8 millions d'euros en 2017. Lundi dans un communiqué, la Région Ile-de-France a annoncé qu'en prévision de la vague de grand froid, Valérie Pécresse "a décidé de débloquer 100.000 euros en urgence afin de soutenir les associations qui viennent en aide aux plus démunis". "Promouvoir les solidarités à l'échelle régionale constitue un réel défi pour lutter contre les fractures du territoire francilien : c'est tout l'objectif du plan 'Région Ile-de-France solidaire', qui sera adopté en mars prochain, a ajouté le communiqué.

La région Ile-de-France a précisé qu'elle renforcerait en 2017 "son soutien financier aux associations qui viennent en aide à ceux qui en ont besoin, en augmentant de 12% les crédits du fonds régional de solidarité et de soutien aux familles, qui s'établiront à 1,8 million d'euros".

En 2016, "elle avait affecté 1,6 million d'euros à des actions de solidarité, dont près de 800.000 euros attribués sous forme de subventions à diverses structures proposant sur l'ensemble du territoire francilien une aide alimentaire ou des produits de première nécessité aux plus démunis (restos du coeurs, Armée du Salut, Secours catholique, Croix-Rouge française etc.)", a insisté la région.