Agriculture : le gouvernement promet un plan "massif"

  • A
  • A
Agriculture : le gouvernement promet un plan "massif"
Partagez sur :

Cette réforme d’urgence devrait être annoncée mardi dans le Jura par Nicolas Sarkozy. François Fillon en a confirmé le principe jeudi.

Un plan "d’urgence", un plan "massif" : François Fillon a répété jeudi, en marge d'une visite en Moselle et face à des représentants du monde agricole, que le gouvernement s’apprêtait à répondre aux revendications des agriculteurs. Cette réforme sera présentée par le président de la République, mardi dans le Jura, a-t-on depuis appris auprès de la Préfecture de ce département.

Il y a une semaine déjà, Nicolas Sarkozy avait affirmé qu'il prendrait des "initiatives fortes" d'ici la fin octobre concernant l'agriculture et la sécurité alimentaire. "L'agriculture et la ruralité sont deux éléments de notre identité nationale. A ce titre, ils doivent être au coeur des préoccupations du chef de l'Etat", avait-il alors insisté.

Que contiendra ce "plan" ? "Il nous faut porter une nouvelle régulation agricole qui considérera les agriculteurs comme des entrepreneurs, qui ne craindra pas la préférence communautaire et qui assurera la sécurité alimentaire des consommateurs européens, et qui enfin garantira aux agriculteurs un juste prix de leur travail", avait diagnostiqué Nicolas Sarkozy. La réforme permettra "d'aider ceux qui sont en difficulté en prenant en charge les cotisations, en prenant en charge les intérêts d'emprunt", a expliqué jeudi François Fillon.

Vendredi dernier, plus de 50.000 agriculteurs étaient descendus dans la rue dans toute la France pour exprimer leur "détresse" et exiger un plan pour défendre leurs revenus. Depuis plusieurs mois, les producteurs laitiers français se disent étranglés par la chute des prix du lait à la production. Mais d’autres filières sont en crise, notamment les fruits et légumes et les producteurs de porcs.