Agressions dans les lycées : "Il y a une guerre des territoires", affirme Patrick Kanner

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de la Jeunesse a dénoncé les différentes agressions qui ont eu lieu dans plusieurs lycées ces derniers jours à l'égard de proviseurs ou de professeurs par des élèves. 

INTERVIEW

"C'est insupportable et inacceptable." Patrick Kanner hausse le ton après les agressions qui se sont multipliées au sein d'établissements scolaires ces derniers jours, comme à Calais où un professeur a eu la mâchoire brisée par un élève le 18 octobre ou encore ce proviseur agressé par un groupe de jeunes cagoulés à Tremblay-en-France. "Je considère que l'école doit être sanctuarisée (...) Et l'Education nationale doit être aux cotés du personnel administratif et enseignant pour qu'ils puissent porter plainte", a ajouté le ministre de la Jeunesse et de la Ville, invité du Grand-Rendez-vous dimanche sur Europe 1. 

"Nous ne somme pas dans un monde de bisounours". "Nous avons des millions d'élèves dans ce pays. Je ne voudrais pas que, parce qu'il y a ces cas absolument inacceptables, on croît que l'école va mal dans notre pays. Ces agressions doivent être sanctionnées, l'Education nationale doit soutenir les enseignants dans les procédures judiciaires, et il faut renforcer les moyens de surveillance autour des établissements", a encore réagi Patrick Kanner, rappelant que quelque 2.700 postes de policiers vont être créés en Seine-Saint-Denis. "Nous ne sommes pas dans un monde de bisounours : il y a des gangs et il y a une guerre des territoires et c'est par les moyens que nous mettrons en oeuvre que nous pourrons la gagner", a conclu le ministre.