Agence du médicament : Lille battue, Aubry et Bertrand taclent Macron

  • A
  • A
Agence du médicament : Lille battue, Aubry et Bertrand taclent Macron
Martine Aubry et Xavier Bertrand en veulent à Emmanuel Macron.@ Montage via AFP
Partagez sur :

Dans un communiqué commun, la maire de Lille et le président de la région Hauts de France ont regretté le soutien tardif du chef de l'État à la candidature lilloise pour l'Agence européenne du médicament.

Le prochain siège de l'Agence européenne du médicament ne sera pas à Lille, mais à Amsterdam. Face à cette défaite, Martine Aubry et Xavier Bertrand regrettent le soutien tardif d'Emmanuel Macron à la candidature lilloise, comme ils l'écrivent dans un communiqué commun, lundi.

La mobilisation de Macron "aurait dû faire la différence". "Nous ne pouvons que regretter le soutien tardif et timide affiché par le Président de la République. Alors que Lille, la MEL (Métropole de Lille), et la Région Hauts-de-France portaient cette candidature depuis plus de six mois, c’est seulement la semaine dernière que le Président de la République, en saluant notamment le travail remarquable que nous avons entrepris pour la constitution du dossier, a exprimé publiquement son soutien à notre initiative commune. Or, une véritable mobilisation du Président Macron aurait dû faire la différence", affirment dans un communiqué disponible sur le site de la mairie de Lille.

Lille écartée dès le premier tour. Selon une source diplomatique à Bruxelles, la candidature de Lille a été écartée de la course dès le premier tour. Elle n'a recueilli que trois points, ce qui signifie qu'un seul des 27 Etats-membres de l'Union européenne, probablement la France, a fait de Lille son premier choix.