Afghanistan : "sécuriser" les troupes françaises

  • A
  • A
Afghanistan : "sécuriser" les troupes françaises
Nicolas Sarkozy a décidé que le chef d'état major des armées se rendrait "dans les heures qui viennent" en Afghanistan.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le chef d'état-major de l'armée part en Afghanistan, à la demande de Sarkozy, pour renforcer la sécurité.

Après le défilé du 14 juillet, Nicolas Sarkozy a convoqué jeudi un "conseil" pour réorganiser les conditions de sécurité des forces françaises en Afghanistan. En présence du Premier ministre, du ministre de la Défense et du chef d'état-major des armées, le président de la République a décidé que le chef d'état-major de l'armée de terre, le général Elrick Irastorza, se rendra "dans les heures qui viennent" en Afghanistan pour y déterminer les moyens de renforcer la sécurité des troupes françaises dans ce pays. L'annonce a été faite par le ministre de la Défense, Gérard Longuet, à l'issue du conseil.

Nicolas Sarkozy a "confié la mission au général Irastorza de proposer tous les éléments de réflexion et de proposition pour sécuriser la transition" qui s'amorce jusqu'au départ définitif des troupes françaises d'ici 2014, a indiqué le ministre de la Défense.

"Attentifs aux effectifs"

"Nous Français, devons être extrêmement attentifs à la gestion de l’évolution des effectifs : ce qui a été consolidé ne doit pas être perdu", a ajouté le ministre lors d'une conférence de presse, suite à la mort, en 24 heures, de six soldats français en Afghanistan.

Le ministre de la Défense a par ailleurs insisté sur le changement de mode d'action des insurgés, qui doublent l'attentat-suicide d'un combat : "l'objectif est très clairement de tuer", a-t-il affirmé.