Affaire Sarkozy : le lapsus de François Hollande

  • A
  • A
Affaire Sarkozy : le lapsus de François Hollande
Interrogé sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy, François Hollande assure ne jamais être intervenu auprès de la justice, contrairement à ce qu'a sous-entendu l'ancien chef de l'Etat.@ Capture écran France 2
Partagez sur :

Le chef de l'Etat l'a assuré lors de l'interview du 14 juillet : son "premier principe, c'est l'indépendance de la justice". François Hollande a toutefois commis un drôle de lapsus.

"Je ne ferai pas de commentaires. Pourquoi ? Car je suis le Président de la République." Interrogé sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy, François Hollande assure ne jamais être intervenu auprès de la justice, contrairement à ce qu'a sous-entendu l'ancien chef de l'Etat. Le président a toutefois commis un joli lapsus, confondant  "prisonnier innocent" et "présumé innocent" :

"Je ne vais pas faire de commentaires. Je ne suis pas intervenu et je ne pouvais pas intervenir. Je vais poser les principes : le premier principe, c'est l'indépendance de la justice", a martelé le président de la République. Et d'enchaîner : "le deuxième principe, c'est la présomption d’innocence. Chacun doit avoir la certitude qu'il a été présumé innocent avant d'avoir été condamné."

>>> Lire aussi : Chômage, impôts, affaire Sarkozy : ce qu'a déclaré Hollande

François Hollande dément également avoir dit la phrase "Sarkozy, je le suis de près", qu'il aurait, selon certains médias, prononcé devant des députés.